Le secret d’un trader millionnaire

Lorsque l’on parle des meilleurs traders, tout de suite une atmosphère mystique s’installe autour de ces questions :

  • C’est quoi leur secret ?
  • Pourquoi quand ils partagent leur méthode je trouve ça tellement simple que je n’y crois pas du tout ?
  • Pourquoi quand je trade je n’arrive pas aux mêmes résultats qu’eux?
  • Est-ce qu’ils nous cachent quelque chose ?
  • Peuvent-ils vraiment « sentir » les marchés ?
  • Est-ce un don de dieu ?

Ça fait plus de 10ans que je baigne dans cette activité.

Et je constate, à chaque fois, que les traders rentables sont assimilés à des demi-dieux qui savent décrypter la matrice.

Nous allons voir dans ce papier qu’ils ne sont pas plus capables que vous de lire l’avenir.

Je vous préviens, en lisant la suite, vous allez éprouver un énorme sentiment de déception

…Mais aussi une belle émotion de bonheur qui vous accompagnera au cours de ces prochaines années.

 

Si les meilleurs traders ne savent pas décrypter la matrice, alors quel est leur secret ?

Ce secret est tellement simple qu’au final personne ne le prend vraiment au sérieux.

Il s’agit de couper ses trades.

C’est tout sauf agréable;  et ça ne fait pas rêver les foules.

Personne ne se dit :

« Tient si je concentrais tous mes efforts sur cette tâche fatigante et peu glamour, peut être que mes performances exploseraient ? »

Pourquoi on ne se pose pas cette question ?

  • Car cela reviendrait à carrément désacraliser notre vision du trader à succès
  • Peut’être qu’on se rendrait compte que le métier de trader ne nous donne pas tant envie que ça finalement

Se rendre compte que notre Néo du trading est comme tout le monde, qu’il se coltine une tache ménagère quotidienne, ça ne fait pas rêver.

Personne n’a envie de devenir un trader qui passe la majeure partie de son temps à faire du ménage, c’est-à-dire à couper rapidement ses positions (bien avant son stop loss).

Pourtant cette tache ménagère que personne ne veut effectuer, le trader à succès va en devenir un véritable champion.

Passons à des choses plus concrètes.

Parlons des chiffres qui prouvent que le plus grand secret en trading c’est « la coupe ».

 

Faites du ménage sur 85% de vos positions « en coupant »

Le plus bel exemple pour illustrer l’importance de la coupe en trading c’est l’expérience de Sylvain Duport (le vrai, pas celui qui usurpe son identité sur internet en ce moment avec des sites racoleurs).

Sylvain a participé pendant 2 années d’affilé à un concours boursier pour trader les actions en réel pendant 6 mois à chaque fois.

Toutes ses positions étaient retransmises en live.

Ses performances furent dantesques avec plus de 3000% en 2003 (en 6 mois) :

Sylvain Duport 2004

Et plus de 8400% en 2004 (en 6 mois) :

Sylvain Duport 2005

Que dire? C’est un génie ? C’est un dieu?

Non ! Un champion du ménage.

En prenant un levier maximum et en pratiquant SÉVÈREMENT la coupe, il a réussi à repousser toutes les limites du trading.

Vous allez comprendre ça tout de suite avec le détail de ses trades.

 

Les statistiques qui révèlent son secret

– En février 2003, la magazine Action Future réalise une interview sur la prouesse que Sylvain a enregistrée dès le 1er mois de janvier 2003: +500%.

On apprend qu’il a passé un total de 45 trades dont 8 perdants et 37 gagnants.

Si on s’arrête là, on se dit simplement :

 

Sa méthode c’est le Graal qui permet de gagner gros avec 82% de réussite (et c’est faux !)

C’est à ce chiffre que vont s’arrêter tous les apprentis traders.

Ils vont d’ailleurs essayer de reproduire par eux même le trading (qui est simple) de Sylvain sans ne jamais arriver à être gagnants.

Pourquoi ?

  • Car sur ces 37 trades gagnants, seulement 5 sont responsables des gains
  • Oui, 5 trades sont réellement gagnants !
  • Les 32 autres trades gagnants sont quasiment Flat (proche de 0% de gain)
  • Sylvain les a coupé très rapidement autour de son niveau d’entrée en position

Autrement dit, si ces 32 trades « quasi flat gagnants» avaient été «quasi flat perdants », la PERFORMANCE AURAIT ETE QUASIMENT LA MÊME.

Par contre le taux de réussite serait passé de +82% à + 11%!

On a donc :

 

Une approche qui permet de gagner gros avec un taux réel de réussite de +11% (et c’est vrai !)

Question : qui veut trader avec un taux réel de réussite à 11%?

Personne.

  • On pense tous que pour gagner gros il faut gagner presque tout le temps, et beaucoup à chaque fois
  • Très peu de spéculateurs comprennent vraiment la distribution des cours de bourse
  • La réalité des marchés c’est qu’environ 10% de vos trades vont vous payer très facilement

On vient de le voir, pour obtenir ces 5 trades vraiment gagnants, Sylvain a du faire 45 paris en coupant systématiquement au mieux ses positions.

Vous venez de comprendre à quel point savoir couper ses positions est important en trading.

 

Il y a donc 5 choses à respecter pour devenir très rentable

Pour ne pas perdre d’argent:

1 / Mettre en place une routine de swing trading que l’on peut suivre à long terme (30min/soir)

2/ Exploiter les 3 anomalies de marchés pour trouver facilement les opportunités capablent de développer des grosses tendances

3/ Avoir des plans de trades et utiliser des stop loss

Pour commencer à gagner gros:

4/ impérativement maitriser « la coupe des trades »

5/ Multiplier les opérations pour capturer les 10% qui rapportent vraiment tout en coupant toutes les autres

=> A découvrir : Mes 5 stratégies pour couper ses swing trades

 

Comment intégrer la coupe à ses plans de trades déja existants?

La coupe à pour but de simplement réduire l’exposition du trader très vite après son entrée.

On peut ensuite laisser respirer davantage les cours pour qu’ils développent leur tendance.

Si vous avez vos propres plans de trades continuez à les suivre.

Mais ajoutez-leur ces 5 stratégies de coupe pour les transformer en machine de guerre.

Apprendre à couper ses positions c’est simplement ajouter des règles qui vont s’appliquer pendant les quelques séances qui suivent la prise de position.

Le stop loss va être remonté sur des endroits stratégiques en fonction du paysage boursier.

Et ça, dans le but de se retrouver au plus proche du breakeven (son niveau d’entrée).

Cela n’impacte pas le reste du plan de trade.

 

Au final, le stop loss sert à quoi ? à 2 choses !

1/ Le stop sert à définir quel montant investir

Sur certaines actions, la distance entre son stop loss et son achat sera de 10%, et sur d’autres 20%.

Il faut donc calculer la taille de ses positions en fonction de son niveau de stop loss.

2/ Le stop sert à définir quand il faut sortir d’une position dans le pire des cas

C’est notre niveau d’invalidation de scénario lorsqu’il n’est pas possible de couper sa position avant.

  • Nous avons vu que Sylvain a utilisé 8 fois son stop loss
  • Son stop loss a été déclenché sur seulement 18% de ses trades

Donc le stop loss c’est vital, mais ce n’est pas suffisant.

Il vous faut maitriser la coupe pour faire toute la différence.

 

Pourquoi la coupe c’est fatigant ?

Passer 85% de son temps à couper ses positions c’est quand même loin d’être un travail de rêve.

Ça revient aussi à s’avouer que l’on « se trompe » 85% du temps.

Or les marchés ne sont pas là pour vous juger, et ils piégeront tous les spéculateurs qui tradent avec trop d’égo.

Soyons honnête, quand veut devenir trader on ne signe pas pour ça.

On veut avoir raison sur nos positions, avoir raison sur nos anticipations et sur nos analyses… en fait on veut avoir raison sur le marché.

 

Mais trader ce n’est pas se battre contre le marché, mais contre soit même

Et la seule façon d’avoir une courbe de portefeuille, qui elle par contre, fait rêver, c’est d’accepter de couper 85% de ses positions.

La logique est rudimentaire :

  • On coupe tout ce qui ne part pas très rapidement vers le nord
  • Si ça part vers le nord, on surfe la tendance (environ 10% des trades partent en ligne droite et rapportent gros)

 

Vous pensez être prêt à couper vos positions ? Faites le test :

Le schéma ci-dessous nous montre:

  • A gauche, ce qu’on espère que les prix fassent (10% du temps)
  • A droite, ce qu’il faut accepter de subir sur certains trades quand on pratique la coupe

Une frustration légitime en trading de coupe

Être un trader qui utilise la coupe c’est être un trader très rentable qui préserve son capital et qui s’expose aux accidents positifs de richesse.

Mais il faut apprendre à vivre avec certaines frustrations (sur la droite du graph) sans pour autant croire que l’on a mal fait les choses.

Car notre objectif est bien de capitaliser sur les 10% de trades qui partent en quasi ligne droite.

Il y a des règles à respecter pour gagner en bourse et très peu d’entre nous sont prêts à s’y plier.

Si vous êtes prêt à accepter la réalité du marché, celle dont je vous ai livré les chiffres dans ce papier alors :

 

Formez-vous à couper vos positions !

Je vous ai préparé 3 vidéos et je vous révèle une stratégie de coupe (la plus simple) que vous pouvez appliquer tout de suite dans votre swing trading:

=>Transformer ses pertes en gains avec la coupe (vidéo + inscription à la formation)

Sous ces vidéos, j’ai aussi réalisé une formation complète sur la coupe.

Elle va vous permettre de mettre en pratique les 5 stratégies de coupe pour couvrir tous les scénarios possibles (manuel + vidéos à télécharger).

Il y a 5 cas de figure possibles suite à une entrée en position et vous saurez exactement quoi faire à chaque fois.

 

Profitez de l’offre en cours, je la prolonge jusqu’à samedi 23h55

=>Transformer ses pertes en gains avec la coupe (vidéo + inscription à la formation)

Je vous souhaite d’excellents trades, et donc de bonnes coupes! (pas de coupe champagne, ça c’est pour plus tard !).

Cédric Froment

 

4 Commentaires

  1. Fred2 02/12/2015 Répondre

    Bonjour Cédric

    Magnifique article, tout est là, synthétisé et expliqué.

    Fred2

  2. karim 02/12/2015 Répondre

    Salut Cédric,

    Si le but est de couper au niveau de l’entrée quand le prix ne part pas très rapidement dans le sens voulu, pourquoi ne pas tout simplement mettre, dès le début, le stop loss au même niveau que l’entrée ? Soit le prix se retourne et le touche (on a pas perdu d’argent), soit il part dans le bon sens (dans les 10% des cas) et dans ce cas c’est tout bénéf. Non ?

    • Fred2 02/12/2015 Répondre

      Hello

      Car si tu fais ça, tu ne peux pas sizer ta position et de plus, tu vas te faire sortir de 99,9% de tes trades

      • karim 02/12/2015 Répondre

        Ah oui, je ne pensais plus au money management et à la chasse aux stop… Merci pour ta réponse 🙂

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*