James Cordier – Le trader en col blanc qui a réussi à endetter ses propres clients

11 Commentaires

  1. Xavier 19/02/2022 Répondre

    Oui mieux vaut vendre des formations que naked call, beaucoup moins risqué !

    • Farid Team Cedric 20/02/2022 Répondre

      Le mieux c’est surtout d’apprendre a investir et/ou spéculer , éventuellement ensuite pourquoi pas effectivement vendre des formations une fois l’indépendance financière obtenue comme Cédric l’a fait avant de s’expatrier a l’Ile Maurice, et a ce moment la, une fois d’excellents résultats, que tu vis de la bourse, éventuellement te concentrer sur d’autres choses pour diversifier ou apporter de la valeur en créant ta formation. Mais je pense qu’il faut respecter les étapes, je trouve que de ce point de vue la Cédric est un modèle a suivre dans sa construction de vie

  2. Olivier 17/02/2022 Répondre

    Bonjour Farid

    J’ai tout de même une question sur votre programme LSL. Comment gérer vous le risque de gap baissier qui est inhérent au swing trading ? Plusieurs sociétés ont subit des baisses massives (FB, SNAP, etc…) lors de l’ouverture après publication des résultats et la un stop placé quelques pourcentages en dessous du point d’entrée ne serait jamais exécuté. Cela représenterait un fort risque de perte en capital dans la mesure où le risque par trade est typiquement géré en fonction du placement du stop et rarement du montant total à risque sur la position.

    • Farid Team Cedric 19/02/2022 Répondre

      Bonjour Olivier,

      Je ne peux pas détailler toutes les stratégies du programme ici, mais deja il y a eut sauf erreur de ma part une news sur facebook, et dans ces cas la par sécurité on va sortir de position avant la publication de cette dernière. Les gaps sont en général provoqués par des publications de résultats qu’on évite ainsi.

      Et puis il y a ensuite notre money management qui fait que de toute façon on ne sera pas impacté par ce genre de choses sur notre track record même en restant en position. En Swing hebdo le plan de trading et positionnement du stop sont par ailleurs différents que en daily

  3. Denis 18/02/2021 Répondre

    250000$ le ticket d’entrée minimum, ça fait 1% d’un compte d’investissement de 25 millions de dollars.
    C’est gérable, ça dépend de la surface financière de ses clients.
    Mais je préfère que Cédric m’apprenne à pêcher par moi-même malgré tout ! 🙂
    Jolie vidéo.
    Merci la team.

    • Farid Team Cedric 19/02/2021 Répondre

      Merci Denis!

  4. dudropt 18/02/2021 Répondre

    La cupidite du public qui refuse d’apprendre et veut croire a la formule magique sera toujours victime des vendeurs de reves avec costume cravate et montre de prix…
    C’est pour cela qu’en comparaison, les programmes mesures et testes de l’ecole LSL font mouche depuis cinq ans…
    (ps: bon video-montage ***)

    • Farid Team Cedric 19/02/2021 Répondre

      Merci Michel, bravo pour ton mindset et parcours.

      • Michel V 20/02/2021 Répondre

        Bonjour à tous,
        Je fais de la vente d option active depuis plus f un an après plus d un an de paper trading et plus d’un an de lecture et étude sur les options.
        Je developpe aussi un logiciel sur les options pour m aider dans mon trading.

        Je ne comprends pas qu un professionnel fasse du Naked Call pour ses clients, encore moins sans diversifier et encore moins avec levier ( compte de marge).

        La base comme vous l enseignez, c est le Money Management et la diversification. Mais aussi l analyse Graphique (MACD, RSI, ICHIMOKU), puis le delta ( proba de succès de l option à t0, puis la Volatilité implicite par rapport à la Vol Historique, puis le ratio Put/Call, puis de prendre des positions à risque limités: Achat de PUT ou Vente de Call Spread, Ou stratégie a 4 legs comme les Iron Condors.

        Je ne suis pas PRO, mais ça me dépasse qu une boîte PRO puisse agir comme décrit dans la vidéo .

        Perso : plus de 200 Petits trades en 2020, plus de 90% gagnant et 18% de profit en Euro malgré que je trade en USD et que je n ai pas couvert mon risque de monnaie.

        A+

        Michel

  5. Magali 18/02/2021 Répondre

    woooo ça fout les chocottes!!! C’est vrai qu’en tant que LSLienne je me sens en sécurité même si dans ma deuxième année LSL, j’ai encore un peu de doute quand au choix des excellents patterns, aux positionnements « exacts » des boîtes, des stops.
    En y réfléchissant de plus près, « cette excellence et cette exactitude » ,dans mon cas, sont des objectifs que je revois (surtout en bull market) à la baisse face à l’envie de faire fructifier mon compte au plus vite. On a vite fait de sortir du cadre du money management LSL et de prendre ainsi des risques. C’est là que le trading casino peut arriver… Et ça il faut en être conscient et ne pas se mentir. Grâce à LSL, on peut se recentrer et savoir quand on sort du cadre. Merci à toute la team pour ce recadrage!

    • Farid Team Cedric 18/02/2021 Répondre

      Belle analyse Magali, j’apprécie beaucoup d’une pat ton état d’esprit et d’autre part ta rigueur, si tu as en plus la passion des marchés, je pense sincèrement que tu peux aller loin dans cette activité et durer surtout pendant 20 ans, 30 ans et + . Pour toi, a mon avis, avec le principe de l’essai/erreur, ce n’est qu’une question de temps pour que tu trouves le juste équilibre.

      On enseigne a etre ultra selectif, la rigueur, un money management prudentiel. Ensuite, si tu prends plus de risque, au début d’un marché haussier, même en prenant par ailleurs des pattern un peu moins qualitative, avec le plan de trade enseigné, tu peux malgré tout en étant meme plus agressive avec beaucoup de trades gagnants. Le danger de ça et tu l’as parfaitement dit, c’est d’etre de moins en moins selectif plus le marché haussier dure, de prendre de plus en plus de risque.. Et plus ça dure, plus le risque d’une grosse correction ou purge, même a court terme, risque de provoquer un draw down très important

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*