Le jour où j’ai appris à devenir riche (le tabouret à 3 pattes de la matrice)

Lorsque mon meilleur ami m’a demandé si je gagnais plus avec la bourse, l’immobilier ou mon entreprise en ligne…

… j’ai été touché par son ton vindicatif.

Il savait que mon business internet venait de battre un record auquel moi-même je ne m’attendais pas.

Il savait aussi que quelques années plutôt, j’avais vécu la même chose avec la bourse.

J’appliquais aveuglement mon principe d’accident positif de richesse à toutes les disciplines que j’affectionne : alimentation, sports de glisse, relations humaines, création de richesse.

A l’échelle d’une vie, les accidents positifs se manifestent de manière cyclique.

J’étais simplement dans un cycle de ma vie où l’argent entrait plus fort via un canal plutôt qu’un autre.

Alors pourquoi vouloir changer cette loi statistique ?

Pourquoi vouloir me mettre, sur la tête, une casquette plutôt qu’une autre ?

Suis-je Trader, Surfer, Entrepreneur, Père de famille, Investisseur ?

Et vous ? Quelles sont vos casquettes ?

A cet instant j’ai pourtant été victime d’un hold-up de ma « multi-casquettes »

A ses yeux, je ne devais avoir qu’une seule source de revenu, qu’une seule casquette…

 

Le tabouret à 3 pattes de la matrice pour des accidents NEGATIFS de richesse

Cet après-midi-là, la chaleur du soleil caressait nos avant-bras.

Nous étions en terrasse en train de savourer notre première bière estivale.

Nos esprits étaient ouverts vers l’avenir.

Nous étions en train de refaire le monde, prêt à reconsidérer le champ de tous les possibles.

A ce petit jeu, je suis grand client.

Je n’ai besoin d’aucune drogue pour me retrouver dans des mondes parallèles.

Mon ami a très rapidement mis des limites, pour lui ça partait « trop loin ».

Je me suis alors fait cette réflexion :

Le cerveau est un muscle que l’on peut entrainer à la créativité.

Plus on stimule cette partie féconde, et plus le nombre de connections neuronales se créant augmente.

Et cela impacte au quotidien nos pensées créatives et leur amplitude scénique.

Le seul souci, c’est qu’une fois que l’on se retrouve embarqué dans le système éducatif dès nos 6 ans, ce muscle n’est plus vraiment sollicité.

On attend de nous des compétences plus fonctionnelles au sens de la matrice.

 

Ces compétences reposent sur un tabouret à 3 pattes:

  • Une unique source de revenu : le salaire
  • Un unique métier pour toute la vie : cette « mono » casquette
  • Une pensée figée : ne surtout pas s’autoriser des pensées disruptives vis-à-vis de son métier au risque de le détruire et de casser les 2 premières pattes de son tabouret (Taxi Vs Uber, Libraires Vs Amazon, La Poste Vs Les Emails, Médecins radiés de l’ordre pour leurs découvertes)

Ce système génère énormément d’inertie pour garder en place l’ordre et le bon fonctionnement de la matrice.

Quand l’une des 3 pattes casse, c’est l’accident négatif de richesse.

Si les 3 pattes tiennent, vous n’êtes à aucun moment exposé à un accident positif de richesse.

Et cela crée des cubes de la taille de dés à coudre.

Explications.

 

La taille de votre cube détermine l’importance de vos accidents POSITIFS de richesse

Quand nous devenons passionnés par plusieurs disciplines, nous devenons forcément bons dans chacune d’entre elles.

Devenir excellent dans une activité n’a rien à voir avec le génie ou l’intuition.

Il s’agit simplement d’une profonde curiosité et d’une pratique répétée.

Mais lorsque notre cerveau répète ce processus sur de nombreuses thématiques, nous devenons « multi-casquettes ».

Nous avons un tabouret à 1000 pattes.

Et cela a le don de perturber les gens !

Ils ne comprennent plus qui nous sommes, ils n’ont pas d’étiquette à nous coller sur le front.

La sentence est douloureuse : nous sommes relayés automatiquement au rang « d’inconnu ».

Chez l’être humain, tout ce qui n’est pas parfaitement identifiable entraine un sentiment d’incertitude et donc de peur.

La réaction naturelle de l’homme est le rejet de l’inconnu.

C’est un mécanisme de survie que nous expérimentons tous.

Dès que nous sortons de notre cercle du connus, nous nous sentons atteignable et nous sommes déstabilisés.

Certains humains choisissent délibérément de vivre toute leur vie dans un cube de la taille d’un dé de couture.

 

 

Tandis que d’autres passent leur temps à agrandir ce cube en mettant, chaque jour, un pas en dehors.

Ils repoussent leur zone de confort.

Ils transforment un petit centimètre « d’inconnu » en un centimètre de « connu ».

Avec cette logique vertueuse, notre champ d’opportunité explose !

Notre cube fini par avoir la taille de la planète terre plutôt que celui d’un dé à coudre.

Mieux encore, quand notre cerveau est entrainé à cela : nous tombons véritablement amoureux des nouveautés qui nous sont inconfortables !

Tout comme nos enfants s’émerveillent chaque jour des nouvelles choses qu’ils expérimentent, l’homme qui garde en lui son âme d’enfant est en capacité de développer des compétences multiples qui sont très pointues.

Il peut littéralement devenir un expert de plusieurs domaines et passer en mode « multi-casquettes » :

Pensez à tous ces artistes de la Renaissance dont Léonard de Vinci

Ils avaient des tabourets à 1000 pattes!

A la fois architecte, peintre, sculpteur, ingénieur, mathématicien, anatomiste, géologue, inventeur, il s’intéresse à tout, écrit sur tous les sujets, il met au point des quantités de machines.

Léonard de Vinci représente l’idéal de la Renaissance, l’homme universel.

 

L’argent est la chose la plus abondante sur terre, pourtant elle est aussi la plus recherchée

L’argent est partout.

L’argent passe chaque jour de main en main.

L’argent est en chacun des objets physiques qui nous entourent.

L’argent est en chacun des mouvements qui nous font vivre.

L’argent est en chacune de nos pensées.

L’argent est une énergie: ni bonne, ni mauvaise.

L’argent est au contact régulier des gens à « grand cube », les « multi-casquettes ».

L’argent arrive dans les poches des gens qui sont victimes d’accidents positifs de richesse.

L’argent est accumulé sans limite par les gens qui mettent en place des routines pour vivre ces accidents positifs de richesse.

L’argent, s’il est redistribué à parts égales entre tous les humains de la terre… se retrouvera dans les mêmes poches au bout de 7 ans.

Car l’argent est une énergie que certains attirent et que d’autres repoussent.

Quand on me dit « Cédric pourquoi tu vends tes connaissances alors que tu gagnes de l’argent en bourse ».

Ma réponse reste toujours la même :

La matrice nous dicte de rester assis sur un tabouret à 3 pattes en ayant une seule source de revenu, un seul métier et surtout ne pas penser différemment de ses camarades au risque de se faire rejeter.

Si tu es à l’aise dans ce processus, il ne faut pas voir plus loin. Tu vivras une vie simple et heureuse comme cela.

Par contre si tu sens que quelque chose ne tourne pas rond dans ta vie.

Qu’à 20 ans, 30 ans ou 40 ans tu expérimentes une crise d’identité… c’est qu’une des 3 pattes de ton tabouret vient de briser.

En libérant ton âme d’enfant, ton cube va exploser, ta créativité va t’amener sur des chemins qui vont te remplir de satisfaction.

Tu vas devenir « multi-casquettes », tu vas devenir riche d’un nombre infini d’expériences.

Les personnes les plus heureuses et les plus éveillés de ce monde sont « multi-casquettes ».

Les riches sont aussi « multi-casquettes », ils ont tous plusieurs sources de revenu.

Ils sont exposés aux accidents positifs de richesse.

En fonction du cycle,  certaines de leurs sources de revenu leurs rapportent plus que d’autres.

Peu importe que ce soit la source A ou B ou C qui génère le plus aujourd’hui.

Ce qui compte c’est la vision globale (la taille de son cube) et l’implémentation (agir avec des routines).

Bizarrement « tout le monde » déteste les riches, mais « tout le monde » veut devenir riche.

Ce choix t’appartient.

Agrandis ton cube et mets en place des routines pour agir.

En bourse, il existe une approche qui colle parfaitement avec cette philosophie.

C’est le trading de news.

 

En bourse, les accidents positifs se font sur les trades de news

Il s’agit de mettre en place une routine de moins de 30 minutes par jour, du lundi au vendredi, pour trouver des actions qui ont un potentiel de hausse hors du commun.

Cela ne veut pas dire que chaque action va exploser à la hausse en bourse.

Cela signifie qu’en achetant ce genre d’opportunité, avec un % du portefeuille bien défini, tu vas systématiquement t’exposer à des accidents positifs de richesse.

Pour récolter les fruits de cette approche, il faut que la routine soit :

  • Compatible avec sa vie quotidienne : une routine rapide et simple, qui respecte votre rythme biologique et vos relations familiales.
  • Applicable à long terme : que dans 10 ans ou 20 ans tu sois toujours en train d’appliquer cette routine. Autrement dit, il faut qu’elle reste légère et agréable.

 

Je t’ai préparé 3 manuels et une vidéo sur le trading de news et les accidents positifs.

Tu vas y découvrir :

  • Combien cela rapporte
  • Pourquoi il s’agit d’une anomalie statistique des marchés financiers
  • Comment les trouver et en profiter

Tu n’as besoin d’aucune connaissance au préalable en bourse ou en finance pour mettre en place ce genre de routine.

Élargis ton cube et mets de bons accidents dans ta vie !

 

 

Bonne découverte
Cédric Froment

 

 

11 Commentaires

  1. FILA 28/11/2017 Répondre

    bjr Cédric
    Leonard de Vinci est un cas EXCEPTIONNEL ainsi que Michel Ange et quelques autres … DANS L HISTOIRE
    par contre j ai etudie la vie de beaucoup de gens qui ont REUSSI DANS LEUR DOMAINE
    CES GENS LA N ONT FAIT QU UNE SEULE CHOSE DANS LEUR VIE … PAS 50
    DANS TOUS L ES DOMAINES IL EXISTE UNE COMPETITION … DONC SI L ON S INTERRESSE A 2 CHOSES … IL Y EN A UNE EN TROP
    AMHA
    moi le premier j ai etudie des tas de choses … ET J AI TOUT ECHOUE
    sinon TRES BEL ARTICLE … ENORMEMENT DE TRAVAIL … CHAPEAU !!!
    sympathie
    armand
    tiens le dernier exemple … LES ROLLING STONES N ONT FAIT QU UNE SEULE CHOSE DANS LEUR VIE … LA M U S I Q U E
    moi par exemple je suis un peu musicien et un peu ingenieur … j ai echoue les deux !!!

  2. Jean Daniel 26/11/2017 Répondre

    Bonjour. Tous et à Cédric,

    Merci ce grand cours de mindset.
    Juste pour rire : J’ai fais l’expérience avec plusieurs fourmis encerclés . Résultat : les fournis de la Réunion sortent systématiquement du cercle dessiné.
    Se sont des rebelles et sans aucune limite.
    Encore bravo pour tout tes vidéos sur YouTube.

    Plein de succès à tous

    Jean Daniel Payet
    Île de La REUNION

  3. Sam 25/11/2017 Répondre

    HIiee Cédric

    Un petit message de Paris sous la grisaille, mais comme je dit l’inconnu est au coin de la rue, et c’est pour cela que je ne voyage plus. Je me suis reconnu dans ce que tu dis, et d’ailleurs le troupeau a peur de la liberté, c est pour cela qu’il suit le berger qui les mène à l’abattoir. Revenons à nos moutons qui se sont égarés dans la verte prairie, je suis en ce moment en plein trading de crypto, j’ai eu des galères sur Kraken, peux tu me conseiller des plateformes sans trop de commission, qui ne bug pas stp merci.
    Comme dit Lao Tseu:”Tout est dans tout”. D’ailleurs , quand tu parles de créativité, je crois que c’est le mot clé, l aristocrate pas au sens de classe sociale, mais au sens de spiritualité, ne fait il pas de sa vie une oeuvre d’art…

    Cordialement
    Sam

  4. snif 25/11/2017 Répondre

    Bonjour je vais réfléchir à tout cela parce que je m’intéresse à tout et du coup les autres pensent que je ne fais rien de motivant pour être reconnue ou connue ,cordialement

  5. Jonathan 25/11/2017 Répondre

    Excellent article!!;)

  6. Boyana 21/11/2017 Répondre

    Excellent article, Cédric!! Je suis complètement d’accord avec toi. Mais plus on devient multicasquettes, plus on devient seul, parce que les autres n’aiment pas les gens qui sortent de la matrice. Et la matrice nous dit d’aller au boulot le matin, de regarder la télé le soir et de ne surtout pas essayer de changer quoi que ça soit. Et les gens comme toi qui réussissent malgré la matrice- bah ces gens-la ils gênent, parce qu’ils ne vont pas avec le troupeau. Continue comme ça de nous motiver!! Un grand merci!

  7. Marceau 21/11/2017 Répondre

    Pouce bleu, merci

  8. Jean Michel 21/11/2017 Répondre

    Bonjour Cédric et merci pour cette prise de hauteur très habile et éclairante.
    Une question me taraude….
    Qu’est-ce qui fait marcher les Cédric ?
    Est-ce l’air de l’Ile Maurice ? Vraisemblablement pas vu que vous avez eu en d’autres lieux cette clairvoyance.
    Cela fait maintenant presque 12 mois que je me forme, je suis un QLRRien 5 et plus je me forme, plus le champ du possible s’élargit. Novice il y a peu, je dirait même figé sur les 3 pieds du tabouret, je devient boulimique d’apprentissage. J’ai acquis aujourd’hui une petite expertise en immobilier avec un premier investissement réussi, je monte en ce moment une boutique en dropshipping, j’écrit un bouquin, la bourse m’attire de plus en plus depuis que je te lis et t’écoute.
    J’ai presque 50 ans et ton approche me parle car je suis en train de vivre mon accident positif de marché, je sors de meute qui colle tu le dis ne me comprend pas.
    Merci à toi et à tous ceux qui font que ce monde s’éclaire de milles feux.
    Jean Michel

  9. Nathalie 20/11/2017 Répondre

    excellent !
    merci pour cette magnifique ouverture 🙂

    “Devenir excellent dans une activité n’a rien à voir avec le génie ou l’intuition.
    Il s’agit simplement d’une profonde curiosité et d’une pratique répétée.”

    La pratique répétée est souvent là où le point blesse pour beaucoup de gens…
    et la patience d’attendre les mois qu’il faut pour voir les résultats 🙂

  10. Eric 20/11/2017 Répondre

    Belle réflexion Cédric, qui permet de prendre de la hauteur par rapport à la vision étriquée que nous avons généralement (moi en tout cas).
    😉

  11. Luc 20/11/2017 Répondre

    Merci pour l’article, je me reconnais bien dedans! Bientôt 40 ans et je vis sur ce tabouret à 3 pattes! C’est pas que ça me convient ou me comble mais par facilité je m’en accommodait… Mais la patte du salaire vient de casser et là je cherche et m’intéresse à pleins de trucs passionnant. Et ton article me dit il faut que je continue et persévère.

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*