Mon entretien a tourné au vinaigre à cause de ça…

Dans notre société, dès qu’une personne à réussi à déconnecter son temps de travail à son niveau de revenu, soit elle est considérée comme totalement improductive, soit c’est du vol.

Le pire c’est lorsque cette personne à une passion annexe qui n’apporte rien à l’économie: on lui met directement la casquette de “cas social en déperdition”.

A la fin de mes études, je devais valider mon diplome avec un stage, mais le 2eme entretien a tourné au vinagre à cause d’une fausse croyance de la part du boss.

Je vous explique tout cela en video.

Bon visionnage – Cédric Froment

6 Commentaires

  1. Pascal D 24/06/2017 Répondre

    Salut Cédric,

    Trés intéressé par cette nouvelle vidéo qui traite des étiquettes et des préjugés !
    Je m’intéresse au trading, à l’analyse graphique et technique depuis le le début des années 90 !
    À l’époque du papier millimétré puis des fichiers Excel puis des premiers programmes dédiés de chartiste…
    Autant dire la préhistoire, si on considère l’ arrivée du net comme l’ année 0 !
    Je suis un médecin reconnu dans ma spécialité et à l’époque j’étais Universitaire ! J’ai presque toujours caché cette passion tant l’argent en France est tabou. Il n’y a que depuis un passé récent (un peu en même temps que la médiatisation du poker holdem…y a-t-il un lien ?) que je n’ hésite plus a en parler !

  2. Lumor 20/06/2017 Répondre

    J’aime bien. Je suis moi-même diplômé d’une grande école d’ingénieur. Je suis par ailleurs auteur compositeur et interprète et cela a toujours valu un hiatus d’appréciation de la part de mon entourage.
    Et évidemment j’ai du le masquer surtout à mes employeurs et accessoirement à la plupart de mes clients lorsque j’étais consultant.
    Finalement ton témoignage me révèle a posteriori des attitudes et peut-être des causes d’événements et attitudes injustifiables si ce n’est sans doute par la suspicion provoquée par des “bruits de couloir” car mes collègues proches étaient au courant et certains n’ont pas du se faire prier pour lâcher “le morceau” :>) .
    Ce monde était ainsi avec ses couloirs, ses armoires et ses tiroirs où chacun est consciencieusement rangé.
    Nous avons effectivement perdu la diversité des pensées et des actions pour être sclérosé à un savoir, une tâche. Le meilleur des mondes des temps modernes à la Chaplin et au taylorisme. Pourtant il y a énormément de synergies transverses d’un domaine à un autre, et surtout de ressources internes. Sans musique je serai probablement suicidaire dans une technologie où le savoir s’efface comme une traînée de poudre. A chacun son équilibre. Et de penser à Leonard de Vinci.

  3. Fabienne L 20/06/2017 Répondre

    Bonjour Cédric,
    Ton petit témoignage ne m’étonne pas car nombreux en France, sont les gens, qui malgré leur haut niveau manquent d’ouverture d’esprit et s’enferrent dans un quotidien morne et sans relief. C’est paradoxal, mais c’est comme ça. Tu lui as fait peur et ce fut tant pis pour lui car il a raté une occasion de recruter un super mec ! J’espère qu’il est tombé au moins une fois sur l’une de tes vidéos ou blog et s’est posé quelques questions sur sa vision de la vie.
    Ce “brillantissime” boss n’a pas compris qu’il valait mieux travailler avec un passionné, croquant ses activités à pleine dent qu’avec quelqu’un de plus “standard”, certainement moins investi dans ses activités quotidiennes, qu’elle soient professionnelles ou de loisir !
    Merci pour cette vidéo qui comme d’habitude est fort sympatique et pleine de sens !

  4. Philippe Jean 20/06/2017 Répondre

    Salut Cédric
    Je te suis depuis quelques années et bravo pour rester dans cet esprit altruiste et de partage.
    Pour ma part ma seule constante : l activité trading. Je partage ma vie professionnelle entre ma chambre d’hôtes, mes boulots d éducateur auprès de jeunes autistes le lundi, d éducateur à mon compte le mercredi après-midi, mon boulot de chauffeur pour ce même public, et de praticien en soins énergétiques.
    Tout ça pour arriver à un salaire “temps plein” dans la moyenne basse des français.
    Mais voila je suis heureux dans ma vie car toutes ces activités je les exerce avec passion et cela me laisse suffisamment de temps pour courir en compet, nager et faire du vtc. Donc bientôt triathlon en compétition.
    Quand je pense à tout ces gens qui courent tout le temps pour gagner plus et se pourir la vie en ayant un “gros” argent je me dis que je dois avoir beaucoup de chance ! Je me contente de peu et j adore la vie que j’ai.
    Aloha !!!

    Philippe

  5. Damien 20/06/2017 Répondre

    Bonjour Cédric. Pour ma part, je passe la plupart de mon temps dans une entreprise de grande distribution (Carrefour pour ne pas la nommer) où je suis caissier depuis près de 18 ans maintenant. Et à côté de ça, je suis -en plus du swing trading- un passionné d’astronomie…. alors je comprends tout à fait la vexation qui a été la vôtre quand vous avez fait face à cette personne qui ne pouvait pas admettre ni même envisager que l’on puisse faire deux activités aussi décorrelées l’une de l’autre. En effet quand il m’arrive d’en parler autour de moi et même des fois à mon travail, je me heurte sans cesse à des regards et des sourires incrédules quand ils ne sont pas condescendants ?
    Voilà pour ma petite histoire perso. À très vite et bravo pour les vidéos et photos que ce soit sur you tube ou instagram ??

  6. Olivier Boucher 20/06/2017 Répondre

    Salut Cedric
    Une fois de plus Bravo pour tout ce naturel et cette sympathie que tu incarnes au quotidien…
    Quelle joie de partager cette passion avec quelqu’un non seulement de compétent, humble, mais qui aussi incarne de belles valeurs…que je partage bien sur à 100%
    Perso, en dehors du trading, acupuncteur, chromathérapeute, et passionné de sport..de glisse…:-)
    Belle continuation à toi et aux tiens.
    Olivier

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*