Témoignage LSL “Je vais créer une structure pour développer mon patrimoine”

“1/ Quel était votre niveau en bourse avant l’école?

Avant l’école, j’ai connu 2 étapes :

1. 2001-2005 : du trading, sans trop connaître sur un petit capital : la « bourse casino » qui m’a fait gagner, puis perdre, par chance sans trop de dégâts. Cette approche destructurée m’a fait peur et j’ai arrêté.

2. 2009 à aujourd’hui : je suis active en bourse, sans réaliser de trading de façon autonome. Je suis quotidiennement les conseils avisés d’un agrégé d’économie qui a crée sa société en conseils boursiers il y a 15 ans et que je trouve performant (Jean-David Haddad, JDH). Au bilan, ses deux portefeuilles types réalisent une moyenne de +15% par an.

On peut donc dire qu’avant l’école, je ne connaissais absolument rien en trading, mais j’étais familiarisée avec :

-les passages d’ordre en bourse chez mon courtier français,
-les petites astuces pour limiter l’érosion fiscale (PEA, PEA-PME, AV, allers et retours de fin d’année),

-une certaine rigueur pour appliquer à la lettre les conseils de JDH.

2/ Qu’est-ce que l’école a changé pour vous ?

1. Découverte du trading

Grâce à l’école, j’ai compris que l’on pouvait pratiquer le trading de façon sécurisée et sans stress et, grâce à mes premiers trades virtuels, je crois en les performances annoncées d’au moins 30% par an.

J’ai compris que la clé de la réussite est de respecter les techniques enseignées avec une grande rigueur.

Bien que je doive tester les techniques apprises en virtuel encore quelques mois, j’envisage d’allouer une partie de mon capital au swing trading hebdo dès que je passerai en réel, de façon à booster le rendement de mon portefeuille.

2. Elaboration d’une stratégie pour l’avenir

Grâce à l’école, je vais pouvoir devenir autonome en bourse.

L’étape suivante consistera à créer une structure pour construire une richesse sur quelques années.

L’école me permet donc d’élaborer une véritable stratégie pour dégager des revenus complémentaires tout en créant de la richesse sur une partie de mon capital, et cela en restant maître de mon temps et en me laissant beaucoup de temps libre !

3/ Qu’avez-vous aimé en particulier dans l’école?

J’ai particulièrement apprécié :

-La clarté des cours et le fait qu’ils soient très synthétiques. Là non plus, il n’y pas de temps perdu.

-La réactivité de Cédric Froment, quand je lui pose des questions. Ainsi, aucune zone d’ombre ne subsiste.

-L’Etat d’esprit de l’école : tout le monde apporte son concours à la communauté, quel que soit son niveau et les échanges sont très ouverts, sans tabou.

-Le programme est dense, mais adapté si l’on peut y consacrer quelques heures par semaine et permet de progresser rapidement, même pour un débutant.

4/ Que diriez-vous à ami proche qui hésite à se lancer dans l’école ?

Moyennant une dizaine d’heures par semaine (screenings inclus), il est tout à fait possible de se former au swing trading hebdo via LSL, même pour un débutant. La méthode est synthétique, claire et facile d’accès.

Je montrerai à mon ami mon journal de trading virtuel, commencé fin janvier 2017 : 4 trades gratuits, 6 trades à risque, qui sont tous proches du R1 et un trade clôturé qui est parti dans le mauvais sens, mais qui est légèrement gagnant, grâce à la stratégie de coupe.

La vie offre parfois des opportunités qu’il faut savoir saisir, et LSL en est une belle pour apporter un complément de revenus sur le LT, tout en créant de la richesse et en nous laissant libre de notre temps ! Sans hésiter, il faut tenter l’aventure !

Fabienne L”

0 Commentaire

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*