Un investissement qui tourne au cauchemar

Vous me connaissez bien maintenant, l’immobilier locatif (ou de rénovation) c’est la pire punition qu’on pourrait m’infliger !

Pourquoi ?

Car il faut gérer de l’humain, des délais et des mini problèmes qui n’en finissent pas.

Je vais vous raconter l’histoire qu’un couple d’amis est en train de vivre en ce moment, suite à l’acquisition d’un immeuble de rapport.

Mes amis ont fait une belle affaire :

-Ils récupèrent petit immeuble de région Parisienne avec 4 appartements, en dessous du prix du marché

-Ils créent une copropriété, puis revendent au prix du marché chaque lot.

Il y a une belle plus-values à la clé.

Sauf que….

Pour faire ce genre d’affaire il faut avoir de l’énergie.

Et encore plus d’énergie quand on vit à 8000km de là où se trouve l’immeuble, et que les intermédiaires sur place ne font pas le travail pour régler les soucis.

En voici 4 parmi la totalité:

 

1/ L’éternel mauvais payeur :

Ils ont un habitué de la trêve hivernale.

La technique de ce squatteur, c’est d’emménager en mars, avec un matelas et quelques meubles rudimentaires.

Il commence par payer ses loyers. Puis à partir d’Août, plus rien ne tombe sur le compte bancaire.

Il ne répond plus au téléphone, et n’ouvre plus sa boite aux lettres !

 

2/ Le géomètre, qui a rendez-vous pour la découpe des lots sauf que :

Aucun locataire ne lui ouvre.

Il se trouve à chaque fois devant une porte fermée, la sonnette ne sert à rien.

D’ailleurs aucun locataire ne dit avoir été averti, ni entendu sonner.

 

3/ L’épave sur le parking. 

Dans la cour de l’immeuble, pourrit le cadeau d’un ancien locataire.

Une épave rouillée occupe deux places sur le parking mais… pour des histoires d’assurances et de responsabilité, on ne peut pas l’évacuer aussi facilement que prévu.

1 tonne d’encombrant intouchable, et à la vue de chaque visiteur qui vient sur place.

4/ Les fuites, la chaudière en panne et les rénovations

No comment. Cela fait partie du package « SAV du Dimanche » quand votre locataire vous appelle pendant votre café, et qu’il décide du reste de votre jour de repos.

 

Aucun de ces problèmes n’est grave, c’est sûr.

Aucun n’empechera mes amis d’aller au bout de leur investissement et de concrétiser leur plus-value, c’est certain.

 

Mais… où est ce que je veux en venir en pointant du doigt l’immobilier ?

Tout le monde n’est pas fait pour gérer de l’humain.

De mon point de vue, le vendeur de l’immeuble a bradé son immeuble car il en pouvait plus de gérer des problèmes à répétition.

Il voulait juste qu’on lui enlève l’épine du pied et passer à autre chose.

Il était usé de cet immeuble.

Sa jauge énergétique devait être à 0% depuis longtemps!

Mes amis sont arrivés avec une jauge énergétique à 100%, prêt à tout régler.

Après quelques semaines d’endurance, je dirais qu’ils sont à 50% 😊

 

Ni l’immobilier, ni la bourse ne sont faciles, sinon tout le monde en ferait avec succès.

Ce qui compte c’est de se connaitre soi-même et ses limites pour savoir quel pilier surpondérer.

En bourse les problèmes se règlent en 1 clic.

Mais ils se créent aussi un clic !

D’où l’importance d’etre discipliné, d’avoir un écosysteme et d’avoir une vision pour prospérer dans cette activité.

=> C’est ce que je vous enseigne dans le Fast Track

Actuellement vous avez la possibilité d’etre encadré par moi , au jour le jour via mon programme d’accompagnement « Fast Track » (c’est la version accélérée de mon école de bourse en ligne).

Si comme moi vous avez du mal avec les soucis que l’immobilier génère, alors la seule alternative vraiment valable reste la spéculation et l’investissement long terme en bourse.

Les rentabilités sont bien supérieures à l’immobilier, et surtout, le temps de travail est ridicule et connu à l’avance.

 

Bon apprentissage

Cédric Froment

PS 1: Les inscriptions au Fast Track (la version accélérée en 4 mois de mon école) vont bientôt fermer. Récupérez votre place pour profiter du puissant Bull Market de 2020, tout en apprenant la bourse.

PS 2 :  Plus de 300 témoignages d’élèves qui ont suivi mon école et qui ont réussi a créer un écosystème boursier.

2 Commentaires

  1. rodriguez 18/01/2020 Répondre

    L4IMMOBILIER c’est mort, j’ai connu les pires galères avec mes locataires , il y a le bouche à oreille des mauvais payeurs pour savoir comment faire , frais d’ huissier à charge du propriètaire , dégradations le locataire fait fuir son robinet etc… attente pour mettre le locataire dehors jusqu’à trois ANS , une vrai galère
    tellement de déçus qu’il y a plus de 3 millions d’appartement non loués

    • Farid Team Cedric 18/01/2020 Répondre

      J’en ai vécu l’expérience, mon Oncle aussi.

      Pour relativiser, les statisitques donnent de mémoire seulement 3% de mauvais payeurs. Depuis cette mauvaise expérience, j’ai que des bons locataires.
      Cela reste un pilier d’enrichissement et de diversification de mon point de vue, mais si on peut s’en passer, il est clair que la bourse a côté c’est du pur bonheur une fois les acquis consolidés.

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*