BITCOIN, ne pas acheter avant ce signal

Dans cette video « Bitcoin, ne pas acheter avant ce signal », vous allez découvrir quelles sont les véritables règles du jeu de la bourse et du marché des cryptos.

En avoir pleinement conscience vous évite de brasser de l’air et de vous épuiser jusqu’à ce que mort s’ensuive (enfin celui de votre capital).

Car dans ce monde, il y a ceux qui ont connaissance des différents jeux qui se jouent, et ceux qui sont juste perdus dans l’immensité du parc d’attractions de la vie.

** Le jeu de l’entrepreneur **

L’entrepreneur fait un constat du monde d’aujourd’hui dans le but de l’améliorer, de lui apporter de la valeur, et de créer le monde de demain.

Son rôle est de renverser les schémas et les règles établies, c’est ce que l’on appelle la disruption.

C’est pour cela qu’un entrepreneur (qui joue avec les vraies règles du jeu) est toujours sur le fil du rasoir : il casse les codes et prend des coups de bâtons en permanence.

C’est le prix à payer pour changer les choses et s’offrir un chemin de vie époustouflant.

Une personne qui joue avec des règles établies et qui pense entreprendre… elle est, de mon point de vue, en train de s’épuiser pour un résultat trop faible.

Soit elle n’a pas conscience des règles, soit elle en a conscience, et à ce moment-là elle devrait jouer un autre jeu qui lui correspondrait mieux.

** Le jeu du fonctionnaire **

Le fonctionnaire a un rôle de stabilisateur pour l’état.

Normalement la fonction de l’état s’articule autour de 4 fonctions régaliennes :

– Assurer la sécurité du pays vis-à-vis des autres (diplomatie et défense du territoire)

– Assurer la sécurité intérieure du pays et l’ordre public avec la police

– Assurer et rendre la justice

– Assurer la levée des impôts et une bonne gestion des finances publiques

(Assurer une stabilité monétaire n’est pas censé être le rôle de l’état, l’équilibre se trouve de lui-même par un marché de libre-échange).

Un vrai fonctionnaire devrait porter avec fierté ces valeurs, car elles ont une réelle utilité pour le pays.

Le souci, c’est qu’aujourd’hui les motivations d’entrer dans la fonction publique sont « qu’on va se la couler douce ».

C’est le monde à l’envers.

Ce n’est pas le fonctionnaire qui doit y trouver une forme de stabilité, mais lui qui doit apporter de la stabilité au pays.

En France, l’état providence s’est attribué le rôle de création de valeur, c’est normalement le boulot des entrepreneurs.

Et comme l’état est câblé pour créer de la stabilité et non de la richesse, cela a engendré une ÉNORME masse de fonctionnaires.

Hélas ils ne peuvent pas créer du PIB.

Du coup l’état affaiblit sa réelle source de création de richesse (les entrepreneurs) en étant obligé de les taxer davantage pour rémunérer l’énorme masse de fonctionnaires.

Si un fonctionnaire n’a pas conscience de ces règles en choisissant cette trajectoire de vie, c’est probablement qu’il n’est pas entré dans la bonne partie de jeu.

** Le jeu du politicien **

Biiiip…. Censuré !

** Il existe tellement de jeux **

Le plus important est de connaitre les règles et les valeurs du jeu que l’on souhaite jouer.

Dès que l’on est en parfait alignement avec, c’est une vie épanouissante qui nous attend.

** Le jeu du spéculateur **

Le spéculateur évolue dans un univers dont le référentiel est mathématique et non terrestre.
Il n’y a pas le phénomène de gravité qui s’applique à la hausse d’un actif financier… il peut s’apprécier de +20% +500% +5000% +50 000%.

Il n’y a pas de limite théorique à la hausse.

Par contre, un actif ne pourra jamais perdre plus de 100%, car quand il cote 0, il disparait.

Exploiter cette asymétrie est la SEULE chose qui compte en bourse.

Je croise quantité de spéculateurs qui tentent de « s’amuser » en faisant des petits aller-retours, en changeant de stratégie comme de chemises, en n’ayant aucun money management.

De mon point de vue c’est une perte de temps et d’énergie MONUMENTALE.

Ils n’ont pas conscience des réelles règles de ce jeu.

Ou en tout cas, ils ne sont pas là pour les exploiter…

Ces règles je les partage avec vous chaque samedi en vidéo.

Bon visionnage
Cédric Froment

PS : J’ai reçu un record de retours sur les reseaux sociaux sur ce papier que j’ai écrit cette semaine ! Dites moi en commentaire ce que vous en pensez!

11 Commentaires

  1. Alain MOUROU 08/04/2018 Répondre

    Bonjour Cédric

    Peux-tu nous dire quels indicateurs tu as intégré à ton screener ?
    Je suis tes vidéos depuis quelques mois. Ai bcp évolué dans ma vision du trading, étant plutôt daytrader à la base. Je me mets au swing petit à petit.
    Merci encore

  2. JYM 08/04/2018 Répondre

    je suis au quotidien sur graphique les cours de 23 cryptos et le dollar index…(cela me prend 2 séances pomodoro et deux pauses donc une heure), sorti en fin novembre 2017 je n’ai aucune position actuellement, la recovery est plus ou moins en fin de parcours…j’ai téléchargé le calendrier du G20…je prends des positions sur 6 cryptos en 2017 et probablement sur autant en 2018 si nous avons le bon signal…dessiner sur le graphe chaque jour demande de la persévérance mais l’enjeu est réellement explosif si nous avons une nouvelle bulle. En 2017, je suis entré à 870 $ sur le BTC et sorti après 17000, avec un suivi moins sérieux mais cela est probablement un peu de chance…

  3. Toscane 08/04/2018 Répondre

    Les fautes d’orthographe… très à cheval aussi à ce sujet et un jour j’ai entendu un coach en développement personnel qui demandait “c’est quoi le plus important ?” “S’imprégner du contenu et de la richesse du texte ou perdre son temps à focaliser sur les fautes ?”… ça demande réflexion…
    Merci à Cédric pour son tempérament, son énergie et pour le partage de toute son expérience 🙂

  4. JPhL 08/04/2018 Répondre

    Excellent article, qui présente une très bonne et réaliste synthèse de ce à quoi mènent les politiques conduites en France depuis une trentaine d’année, créant encore plus d’inégalités, au nom de l’égalitarisme : inégalités entre ceux qui travaillent et payent, et ceux qui profitent.
    Merci Cédric
    Dès que j’aurai du temps, je vous rejoindrai, enfin !…

  5. Chok 07/04/2018 Répondre

    Cedric,
    Super intéressant comme souvent.
    Stp ne t’expose pas autant : ne donnes pas de conseils c’est interdit, expliques ce que tu fait simplement. A chacun ensuite de prendre ses responsabilités sans que cela te crée d’embetements. Ton enthousiasme et ton sens du partage mérite mieux. D’ailleurs j’espère revenir vers toi avec un deal dans quelque temps
    🙂

  6. goufio 07/04/2018 Répondre

    Où habites-tu à Maurice ?
    Je suis à La Plantation Marguery/Black River
    Goufio

  7. luc 07/04/2018 Répondre

    Bonjour Cedric,
    Je tiens à te remercier pour la qualité de tes contenus. Je fais actuellement avec les crypos un peu de trad et je souhaite en apprendre davantage et étendre l’ activité à le bourse, avec un objectif de devenir indépendant financièrement. Je commences avec les 7 jours de formation que tu propose sur ton blog et je n’hésiterai pas à revenir vers toi.
    Bien Cordialement

    • Farid, Team Cédric 10/04/2018 Répondre

      Salut Luc,

      C’est super, prends le temps de suivre cette formation gratuit et ensuite c’est avec grand plaisir qu’on t’accueillera comme élève.

  8. Eric Jo 07/04/2018 Répondre

    Merci pour ces bonnes analyses. Je trade spécifiquement le btc : d’accord pour ne pas faire n’importe quoi mais le spéculateur/”trader” , contrairement à l’investisseur, exploite et profite des mouvements moins amples. Ici on a une magnifique divergence haussière en h1 sur le btc. À bon entendeur salut ! ;-)

    • Farid, assistant de Cédric 07/04/2018 Répondre

      Bonjour Eric,

      Tu as tout a fait raison, le métier de trader et investisseur sont 2 métiers différents, de même que daytrader et swing trader ( daily hebdo ) sont aussi des métiers différents. Fais attention tout de même au h1 sur ce type d’actif, vu la volatilité importante et peut être le coût des positions …

  9. Danièle 07/04/2018 Répondre

    Une analyse lucide et exacte de la situation économique et sociale de la France. Malheureusement, elle n’est pas vraiment exaltante car elle suppose beaucoup de laissés-pour-comptes et beaucoup de cynisme de la part des dirigeants pour fonctionner tant bien que mal. Merci Cédric pour cette analyse sans complaisance !

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*