Est-ce le bon moment pour acheter de l’or ?

En cette période de risque d’emballement baissier des bourses pour 2019, la question que l’on me pose beaucoup en ce moment c’est :

Est-ce le bon moment pour acheter de l’or ?

Nous allons donc parler du cycle de hausse de l’or.

Mais aussi dans quel cadre en intégrer dans son portefeuille.

** Il y a le bon et le mauvais chasseur **

Sktech des inconnus :

– « le mauvais chasseur, il a un fusil, il voit un truc qui bouge, il tire ! »

– « et le bon chausseur, il voit un truc qui bouge, il tire… mais bon… c’est un bon chasseur »

J’espère que ces explications transcendantales vous auront éclairées; car pour le bon et le mauvais trader, ça marche pareil.

Si ce n’est pas le cas, c’est que vous avez moins de 2 grammes d’alcool dans le sang, et on peut aller de l’avant 🙂

** Ce que le bon trader sait **

Il sait reconnaitre les phases de marchés pendant lesquelles il perd son avantage en termes d’espérance de gain.

Il sait aussi que les séries de trades perdants se manifestent de manière récurrente pendant ces mêmes phases.

Il est donc capable de différencier une phase de marché volatile, d’une phase « sans risque ».

Et bien la grande nouvelle… c’est que le mauvais trader sait exactement la même chose !

** Qu’est-ce qui différencie le bon du mauvais trader? **

Tout se joue pendant les fameuses périodes chaotiques des marchés.

Le mauvais trader va persister à vouloir gagner, à vouloir être plus fort que le marché.

Il sait objectivement qu’il n’a aucun avantage statistique, pourtant son envie irréfrénée de se prouver quelque chose à lui (où à son entourage) le pousse à continuer d’être agressif au lieu d’être défensif pendant ces cycles boursiers.

Le mauvais trader vient chercher quelque chose DE PLUS que les plus values.

Il vient sur les marchés pour se prouver quelque chose à lui-même.

Et cela a tout avoir avec un problème émotionnel non résolu, et rien à voir avec ses compétences analytiques.

Deux traders peuvent être aussi bons l’un que l’autre, pendant les bonnes phases de marché.

Ce qui va faire la différence, c’est pendant les moments difficiles :

– Le bon trader reste sur la touche car il est UNIQUEMENT présent pour capturer des plus values

– Le mauvais trader entame une autre partie de jeu : celle de BATTRE les marchés et de prouver quelque chose

** Comment reconnaitre un candidat qui fera un mauvais trader ? **

On en revient à ce fameux ennemi qui est en nous : l’égo.

La maitrise de l’égo est la clé pour devenir un bon trader.

Pour savoir si une personne sera un mauvais trader, il faut simplement l’observer interagir avec son entourage, dans sa vie de tous les jours .

Si cette personne tente systématiquement de se comparer aux autres plutôt qu’à elle-même (à ses propres progrès au fil du temps) c’est qu’elle est dans schéma comportemental dont le moteur est l’égo.

Et c’est dans cet univers que toutes les blessures émotionnelles et les déviances mentales puisent leur énergie.

Sachant qu’il y aura toujours plus grand, beau, intelligent, et fort que soi… se comparer aux autres va simplement faire naitre une mauvaise version de nous même.

** Les 3 mécanismes comportementaux les plus ravageurs liés à l’égo **

1/ Nous nous comparons trop aux autres

Ce qui nous anesthésie littéralement face à un résultat trop éloigné de nous à l’instant T: « tu as vu ses revenus ? sa femme ? sa voiture ? son corps ? sa popularité ? son éloquence ? sa culture ? je n’y arriverai jamais… » (tout cela se construit brique après brique)

2/ Nous trouvons des excuses plutôt que des solutions :

« c’est à cause de la pluie, de la FED, des gilets jaunes, de Trump, des taxes, que blabla … » (nous sommes 100% responsable de TOUT ce qui nous arrive, sinon c’est que nous entretenons un état d’esprit de victime)

3/ Nous dévalorisons, sous-estimons et critiquons les autres

Cela afin de maintenir notre statut et notre crédibilité : « il a eu de la chance, il a un don, il a du temps, il est bien né, lui n’a pas eu le courage de faire ceux-ci… alors que moi si » (non « lui » est juste plus équilibré émotionnellement et dessine un chemin de vie DIRECTIONEL plutôt qu’un CERCLE concentrique autour de lui même)

Il ne nait rien de bon de ces comportements lorsqu’ils sont perpétués au quotidien.

Je vous recommande de fuir ce genre de personne comme la peste.

Elles ne sont pas là pour vous pousser vers le haut, elles sont là pour détruire tout ce qui les entoure afin de trôner dans leur petit royaume de l’ombre.

Cela produit souvent des pervers narcissiques.

Cela produit aussi des traders dont les compétences techniques et analytiques sont souvent irréprochables… mais dont l’égo incontrôlable les pousse à l’échec pendant les mauvaises phases de marché.

** Nous sommes tous nées le cœur pur et l’esprit lumineux **

Ce sont les stigmates de nos expériences de vies qui développent, plus ou moins, cette partie sombre de notre égo.

A nous de travailler pour retrouver la partie lumineuse de notre égo.

Celle qui nous pousse à valoriser notre entourage, nos enfants et le monde qui nous entoure.

Celle qui nous permet de nous dépasser chaque jour, en nous comparant à nous même, et en inspirant le monde extérieur.

En bourse, les humains qui ne sont pas alignés avec eux-même vivent très mal les mauvaises phases de marchés (et cela malgré un niveau avancé de pratique).

Le money management est un excellent garde fou pour apprendre à rester dans la lumière même si notre partie d’ombre aimerait bien nous faire faire des bêtises sur les marchés.

** Conclusion sur les chasseurs ? **

Le bon chasseur chasse pendant les saisons de chasse, dans un domaine encadré, et même avec 2 grammes dans les veines. C’est un viandard.

Le mauvais chasseur chasse tout le temps et partout… même dans les jardins d’acclimatation… c’est un “Joe La Gachette (Dalton)” avec 2 grammes dans les veines.

Cédric Froment

PS : Une grande mise à jour de la formation « Portefeuille Rentier » est disponible (pour les heureux détenteurs) dans votre espace de formation:
Les mises à jour sont:
– Refonte de la présentation complète
– Refonte complète du « fond » pour un contenu plus clair et pédagogique, « step by step »
– Nouveau chapitre
– Détail des arbitrages en pratique
– Calcul du portefeuille « pratique » sur une période longue.
– FAQ
– journal d’arbitrage et de suivi automatique
– mise à jour des ETF et des contrats d’assurances vies existants
– Nouvelles vidéos

12 Commentaires

  1. Francis BORRIELLO 12/01/2019 Répondre

    Bonjour,

    Envisagez-vous également une mise à jour de la formation “Bon Père de Famille” ?

    Cordialement.

    Francis

    • Farid Team Cedric 12/01/2019 Répondre

      Bonjour Francis,

      Ca viendra surement oui. Mais un peu plus tard, Pour le moment on récupère 🙂

  2. Isbelle 12/01/2019 Répondre

    Bonjour, j’ai la formation. “devenir entier” et je ne vois aucune grande mise à jour, peut-être, êtes-vous en train de les installer dans nos espaces ?
    Merci de me tenir au courant.
    Merci aussi pour vos vidéos, qui sont toujours très intéressantes.
    Bon weekend Isa

    • Farid Team Cedric 12/01/2019 Répondre

      Bonjour Isa,

      Tous les espaces de formation ont été mis à jour. Hésite pas ou essayer via un autre navigateur des fois que ce seraient caches et cookies de ton navigateur actuel qui bloqueraient l’actualisation et et de déconnecter de ton espace avant de te reconnecter. Hésite pas a nous contacter sur le support si soucis a: [email protected]

  3. Michel 12/01/2019 Répondre

    Bonjour Cédric et bonne et heureuse année

    Comme tu le sais très bien, je suis abonnée au portefeuille BPF
    alors faut il que je prenne l’abonnement rentier? ou bien ce n’ait pas utile
    vue que que ce n’ait pas très différent.
    Dans ce portefeuille y a t’il moyen d’investir en US, ou bien est ce
    bloqué comme sur le BPF

    Merci pour ta réponse

    Michel

    • Farid Team Cedric 14/01/2019 Répondre

      Bonjour Michel,

      Tout dépend de ton capital. Rentier est plus performant, mais également plus volatil que Bon Père de famille. Si tu n’as pas un gros capital à placer Rentier ne sera pas nécessaire, tu peux rester sur bon père de famille.

      Les ETF US sont actuellement interdits aux résidents européens a cause de la disposition MIFID2 passée en 2018.

  4. Beach 12/01/2019 Répondre

    Merci Cédric pour ces conseils sages et avisés. De mon coté je me suis laissée prendre par la baisse entre 4 et 44 % de baisse !!!! que me conseilles tu de faire les revendre toutes ? laisser les plus basses et laisser passer la crise ? Merci d’avance de ton aide Beach

    • Farid Team Cedric 12/01/2019 Répondre

      Hello,

      Cédric n’a pas le droit de faire du conseil boursier. Il ne connait pas par ailleurs ton portefeuille, les entrées sorties, ce qu’on peut te dire c’est qu’en marché baissier nous sommes cash et ne tradons pas à la hausse.

      Ensuite, lorsque tu achètes une action, tu dois toujours avoir ton plan de trade et connaitre le risque maximal que tu vas perdre sur cette action si le scénario privilégié s’invalide.

      Avec une bonne gestion du money management comme celle que préconise Cédric dans son enseignement, tu n’auras jamais des grosses pertes sur ton portefeuille, même quand le marché se retourne, et tu seras liquide durant les marchés baissiers.

      ” Laisser passer la crise ” est risquée, car si on entre bien dans une crise, la ce n’est que le début et tout peut baisser beaucoup plus bas. Ca peut aussi très bien remonter se stabiliser et ne pas y avoir de crise..

      C’est pour cette raison qu’on ne fait pas de voyance, on fait du trading en mettant le maximum de probabilités de réussite de notre côté tout en maitrisant le risque lorsque nous avons tort.

  5. TILLIE 12/01/2019 Répondre

    Salut cédric. La mise à jour des ETF a t elle aussi été faite pour l’école ? N. TILLIE

    • Farid Team Cedric 12/01/2019 Répondre

      Hello, la il s’agit uniquement de la formation Rentier, mais les ETF sont bien mis à jour régulièrement. Si tu remarques qu’il y a un soucis sur l’un d’entre eux tu nous envoies un mail sur le support et on regarde ça.

  6. Jean-Jacques NICOLAY 12/01/2019 Répondre

    Bonjour Cédric,
    Comme d’habitude tu fais fort dans ta petite leçon “mindset” matinale du samedi, mais oh combien interessante et juste.
    Sauf dans celle-ci ou tu compares le chasseur et le trader. C’est tout à fait comparable, mais à sa lecture, je suis sur que tu n’as jamais chassé, mais par contre que tu es à l’aise comme trader….. bien sur…..
    Si tu me le permet, je voudrai un peu rectifier….. avec le sourire bien sur,
    Concernant le chasseur, tous les deux ont leur permis de chasse qu’ils ont passé lors d’un examen, comme pour les cours de LSL ou d’autres cours que tu prodigues. Ce qui différencie le mauvais chasseur du bon chasseur c’est: – le mauvais chasseur voit un truc qui bouge, il a un fusil, il tire ! c’est un viandard, il lui faut du gibier dans sa besace, il est fébrile – le bon chasseur voit un truc qui bouge, il a un fusil, attend d’identifier “ce truc”, reconnait le type de gibier: sanglier, chevreuil, cerf,… et non pas un rabatteur…. sait s’il a le droit de le tirer (gestion de la chasse, on ne tire pas automatiquement une femelle ou un mâle à n’importe quel moment, ce n’est pas un viandard, il gère sa chasse) et s’il a le droit, il tire….. toute analogie avec le trader: analyse des indices, regards par screener sur les actions à mettre en portefeuille, regards sur quelques données de l’entreprise avant achat, forme de la patern: est-ce une miss monde ?….., ensuite seulement l’acheter et la mettre en portefeuille. Suivre par la suite son évolution (le bon chasseur, va régulièrement dans sa chasse, pour savoir le gibier présent, met des agrénoirs pour fixer le gibier sur sa chasse. Il ne tire pas plus que le plan de chasse le lui permet…. et des fois moins s’il n’est pas capable d’utiliser la viande à bon escient……
    Voilà pour moi en ce samedi, présageant quelques nuages et orages de grêle futurs, mais peut-être passeront-ils à côté…. nous avons des probabilités mais pas de certitudes,
    Bon week-end à vous,
    JJ

    • MAFFRE Jean Claude 12/01/2019 Répondre

      Jean-Jacques NICOLAY,
      D’abord, Je suis fier de lire ces lignes. Il y a beaucoup de points communs entre un bon trader et un bon chasseur comme tu nous l’expliques, mais aussi en négatif si nous regardons l’incompréhension de notre entourage, comme nous l’a souvent expliqué Cédric
      Merci pour ton intervention.

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*