Leçon 6 : Boursicoter avec une routine “béton”

Boursicoter jour après jour avec une routine béton

Vous allez découvrir toutes les vérités cachées par les médias et les livres… séquence révélation

Ce que vous allez apprendre

 

  • Les 4 croyances les plus populaires pour boursicoter… et pourquoi elles sont complètement fausses
  • Ce qui importe vraiment pour gérer un portefeuille performant
  • Concrètement, comment suivre les marchés sans y passer plus de 30 minutes chaque jour

 

En partenariat avec prorealtime trading banniere reduite

Révélations chocs !

 

Avoir une famille et un travail est la meilleure façon de réussir en bourse, vous allez comprendre pourquoi.

Rester scotché à son écran pour suivre la bourse va vous ruiner, les traders pro ne font pas ce qu’on vous a montré à la télé.

Moins vous avez de sang froid et plus avez de chance de faire un carton en bourse, réponse sur cette page.

Je vous révèle la formule magique pour boursicoter avec succès.

Boursicoter avec un travail et une famille grâce aux actions

Les 4 fausses idées reçues pour gagner en bourse

Au cours de mes dix dernières années de trading, j’ai eu l’occasion d’échanger avec de nombreux investisseurs et boursicoteurs. J’ai recensé 4 croyances qui reviennent constamment chez une majorité écrasante d’entre nous. Ces 4 fausses idées reçues sont les suivantes :

1 – Pour spéculer sur les marchés il faut pouvoir suivre la bourse toute la journée, et être à l’affut de la moindre news.

 

2 – Pour réaliser de belles performances en bourse, il faut avoir une stratégie presque magique et qu’il ne faut donc surtout pas partager.

 

3 – Les meilleurs traders sont capables de garder leur sang-froid en toute circonstance. C’est grâce à cette qualité qu’ils ne craquent pas sous la pression des marchés.

 

4 – Pour gagner en bourse il n’y a qu’un moyen : avoir des tuyaux de type délit d’initié.Ces croyances nourrissent les productions hollywoodiennes avec des films à sensation, ou encore les bons écrivains romanciers. J’en suis d’ailleurs très friand, car il faut reconnaitre une chose, ces 4 concepts sont très divertissants.

Avant de vous révéler la grande vérité qui se dissimule derrière les traders à succès, il faut comprendre une première chose capitale. Pour gagner en bourse il ne faut pas avoir de connaissance très avancée.

Je suis bien placé pour vous dire cela car, du haut de mon modeste bac+5 avec une spécialisation « salle des marchés et métiers du trading » je suis navré de constater que tout ce que j’ai appris dans mes cours et mes stages en salle des marchés, ne m’est d’aucune utilité en trading.

boursicoter

.

La vérité sur les traders rentables

les moins stressés du monde

A ce niveau vous vous attendez certainement à des révélations retentissantes. Vous allez comprendre que dans la réalité des marchés, il n’y a pas de place pour le divertissement. Cependant, une bonne nouvelle vous attend.

Il va par contre falloir lire les 4 points qui suivent.

1 – Faut-il suivre les marchés toute la journée pour boursicoter ?

Absolument pas, si vous investissez en prenant des signaux sur des graphiques en données quotidiennes, c’est-à-dire en suivant les courbes des actions à partir des cotations sur la journée et non à partir des variations intra-séances, alors vous n’avez pas besoin de surveiller la bourse en séance.

Pourquoi ?

Car il suffit d’ajuster sa stratégie (couper ses pertes ou prendre ses profits) sur une base journalière. Aujourd’hui tous les courtiers proposent à leurs clients différents type d’ordre de bourse. Ces ordres peuvent être programmés le soir par le spéculateur.

Ce dernier maitrisera à 100% son risque sans avoir à être devant ses écrans en séance. Le trader peut ainsi entrer des ordres conditionnels qui seront exécutés si le marché réalise effectivement un de ses scénarios.

Et tout cela se fait en passant par une simple interface visuelle proposée par le courtier.

C’est une révolution pour les spéculateurs qui n’ont pas le temps de surveiller la bourse la journée.

2 – Faut-il être en possession d’une formule magique pour boursicoter ?

Partons du principe que nous avons cette formule et que pour la mettre en œuvre il faut passer entre 5 et 10h par jour devant son écran… toute de suite ça devient moins sexy.

Les études comportementales ont démontré que l’homme ne peut rester concentré intensivement plus de 1h30 lorsqu’il est dans de bonnes circonstances.

Maintenant imaginez-vous avec des écrans qui clignotent toute la journée et la contrainte de devoir être là au bon endroit, au bon moment pour acheter et vendre… le stress et l’épuisement devant les écrans tuent littéralement la mise en œuvre d’une telle formule magique qui de toute façon, soyons honnête, n’existe pas.

Une bonne stratégie boursière doit surtout neutraliser tous les mauvais comportements émotionnels du trader. Et ensuite elle doit exploiter une anomalie de marché pour capitaliser dessus. Ces deux grands principes n’ont rien de secret.

Le problème c’est que nous préférons tous rechercher le graal plutôt que de rechercher une routine simple et qui neutralise les faiblesses de l’homme.

3 – Faut-il être capable de garder son sang-froid pour boursicoter?

Devoir garder son sang-froid implique que le trader subisse d’important rush de stress. Cela implique aussi qu’il doit aller puiser dans ses dernières forces pour ne pas craquer.

La question serait plutôt, faut-il être un surhomme pour gagner en bourse ?

La vérité c’est que les bons traders ne se retrouvent jamais dans une situation où ils doivent garder leur sang-froid. Ils font tout pour l’éviter, et lorsque cela arrive, ils font comme tout le monde : une grosse bêtise.

Boursicoter pour gagner en bourse ne réclame aucun sang-froid, bien au contraire il ne faut jamais y avoir recours.

Les traders rentables neutralisent cette variable émotionnelle en spéculant moins gros, moins souvent et en passant moins de temps devant les écrans.

Certes nous avons tous un niveau de tolérance plus ou moins important au risque, mais globalement cette marge est très restreinte lorsqu’il s’agit de notre argent.

La solution est donc de ne jamais se retrouver dans une situation de stress, et cela se programme dans sa routine quotidienne.

4- Faut-il avoir des bons tuyaux ou des délits d’initiés pour boursicoter ?

Que les choses soient claires, les vrais bons tuyaux sont des délits d’initié. Tous les autres peuvent être mis à la poubelle. Donc lorsqu’un collègue vous annonce devant la machine à café qu’il a un tuyau en bourse, fuyez. Quant aux délits d’initié, ils restent dans les hautes sphères pour de tout petits groupes obscures dont vous et moi n’aurons jamais accès.

A notre niveau, tout ce que nous pouvons faire c’est suivre le comportement des gros investisseurs grâce aux graphiques boursiers. Puis, trouver un endroit stratégique pour acheter un titre et le revendre. Et tout ça sans prendre trop de risque. Ce processus doit être répéter chaque jour pendant des années.

Pour réaliser une telle mission, il faut mettre en place une routine quotidienne qui prend moins de 30 minutes chaque jour et qui soit simple à suivre. Cela signifie que votre trading doit occuper une place en parfaite harmonie avec votre style de vie. Et que cette activité de spéculation ne déborde pas sur le reste.

Donc si vous avez un travail, des hobbies ou une famille qui vous prend beaucoup de temps, respectez-les bien car dans le cas contraire, vous subirez un violent retour de bâton.

La bonne nouvelle c’est que vous savez désormais pourquoi certaines personnes arrivent à dégager des revenus réguliers des marchés alors que d’autres arrivent à s’enivrer d’émotions mais en concédant de grosses pertes à un moment ou un autre. Il s’agit de deux activités différentes.

Maintenant que vous savez comment gagner en bourse, il vous reste à mettre en place votre routine de trading.

3 Raisons de fuir le day trading comme la peste (et devenir swing trader)

 

Mise en place d’une routine pour boursicoter

Les bons outils pour mettre en place votre routine de trading

Le marché des actions est le terrain de jeu idéal pour les spéculateurs ayant des contraintes personnelles à honorer. En effet, les cotations des actions sont adossées à un cycle de vie humain : 9h – 17h30 pour la place boursière de Paris. Cette plage horaire correspond certainement à celle de votre travail et c’est une très bonne nouvelle.

Pourquoi ?

Car moins vous vous confronterez à l’effervescence des marchés en séance et plus vous réussirez à suivre avec rigueur les règles de votre routine. Comme nous l’avons vu, plus l’on se confronte au stress des marchés et plus l’on est amené à prendre des décisions impulsives. Hors nous voulons justement neutraliser ce type de faiblesse humaine.

Pour illustrer cette fameuse routine (fig I) je vais vous présenter un trade gagnant (fig II) et un trade perdant (fig III) étape après étape. Vous saurez quels outils utiliser pour trouver un bon candidat et pourquoi cela prend moins de 30 minutes chaque soir pour gérer un portefeuille boursier performant.

.

Fig I – La routine de trading

30 min chaque soir pour gagner sur les actions

Ces 4 points sont représentés sur les fig II et III

0 – Une tendance haussière forte est enregistrée sur l’action. Les volumes de transaction sont en augmentation. Cela signifie que les gros investisseurs achètent régulièrement cette action en étalant leurs ordres sur plusieurs séances voir plusieurs semaines. En effet, ils n’ont pas suffisamment de vendeurs prêts à leur céder un gros nFombre d’action.

Les gros investisseurs subissent donc une contrainte de liquidité sur l’ensemble des actions de petite et moyenne capitalisation. Ils ne peuvent pas entrer et sortir du marché aussi facilement qu’un investisseur particulier. Nous allons exploiter cette anomalie de marché pour un futur trade.

Ce candidat apparaitra sur notre screener dès qu’il commencera à consolider, autrement dit à évoluer latéralement.

1 – L’action construit une base latérale et apparait sur notre screener. Nous décidons d’enregistrer ce titre sur notre liste de surveillance car la consolidation est propre pour 2 raisons:

  • Les volumes sont en baisse, il y a donc de moins en moins de vendeurs et le titre ne chute pas. Un juste prix d’équilibre est établit.
  • Une ligne de résistance appelée « pivot » contient les cours de bourse sous un seuil visuel facilement identifiable puisque les cours stoppent à chaque fois leur ascension sur ce niveau.

2 – L’action casse le pivot avec des volumes en augmentation. Cela signifie qu’un regain d’intérêt de la part des acheteurs est en train d’avoir lieu. Une nouvelle tendance est prête à s’enclencher car les gros investisseurs recommencent à acheter des actions et cela devrait à nouveau s’effectuer sur plusieurs séances voir plusieurs semaines.

3 – Dans notre plan de trade, nous définissons un niveau d’invalidation de notre scénario haussier. Autrement dit, si les cours de l’action chutent sous ce niveau, l’ordre de vente dit « stop » est automatiquement exécuté pendant la séance de bourse. Il faut programmer cet ordre le soir chez notre courtier.

Chaque fois que la hausse s’établie en notre faveur, nous déplaçons vers le haut notre ordre de vente « stop ». Nous suivons ainsi la tendance dans le but de rapidement diminuer notre perte puis de verrouiller un certain niveau de gain si la tendance vennait à se retourner avant notre objectif de profit.

4 – Lorsque nous arrivons sur notre objectif de profit définit par le plan de trade, notre ordre de vente dit « limite » est exécuté en séance. Cet ordre est programmé par nos soins à l’avance. Nous le maintenons actif tant que notre ordre « stop » (en 3) n’a pas été exécuté.

Ainsi la revente de notre position s’effectue soit par l’issue « 3 » soit par l’issue « 4 » sans ne jamais avoir à surveiller la bourse pendant la journée. Toute cette routine réclame un maximum de 30 minutes chaque soir. Elle est facilement conciliable avec un emploi du temps chargé.

Fig II – Trade gagnant en 3 semaines

Boursicoter trade gagnant

Cliquez pour grandir

 

Lorsque le screener nous présentait le titre Allemand Phoenix Solar, il était aisé de l’intégrer à notre liste de surveillance car il répondait point par point à notre routine de trading (voir Fig I).

La position était prise lorsque les gros investisseurs recommençaient à acheter (2).

Le risque était géré avec un ordre de vente de protection en cas de retournement de la tendance (3). On remontait cet ordre à chaque fois que la tendance haussière se renforçait.

Ce trade pouvait etre clôturé via un ordre de vente placé sur un objectif de cours (4).

.

Fig III – Trade perdant en 1 semaine

Boursicoter trade perdant

Cliquez pour agrandir

Voici l’action Mercantile Bank qui nous était présentée par notre screener. L’action pouvait être enregistrée dans la liste de surveillance car le pivot (1) était bien respecté.

Un achat (2) était propice lorsque les gros investisseurs nous signalaient leur intention d’acheter, à nouveau (0), ce titre pendant les prochaines semaines.

Pour protéger notre position d’un retournement des prix, un niveau d’invalidation (3) était programmé chez notre courtier.

En suivant notre plan de trade, nous remontions notre ordre de protection (3) rapidement pour diminuer la perte potentielle. L’objectif de gain (4 non représenté ici, voir fig I et II) ne sera jamais atteint puisque le mouvement se retourne. Le trade est clôturé avec une légère perte lorsque le seuil (3) est franchi à la baisse.

1er écrémage informatique

Le screener

Le screener est un petit outil fournit par la plupart des plateformes d’analyse graphique. Celui de Prorealtime.com est gratuit si l’on trade à partir des données en fin de journée.

Vous pouvez ainsi le paramétrer de manière à ce qu’il vous retourne les actions les plus volatiles et qui ont une forte tendance haussière de fond.

En y ajoutant une contrainte de consolidation (action qui doit évoluer latéralement après une forte hausse) le screener vous affichera les opportunités les plus pertinentes pour une prise de position proche.

Boursicoter Screener

Ainsi vous vous retrouverez avec une  cinquantaine d’actions sélectionnées parmi des milliers de titres cotés.

Le but de ce 1er écrémage informatique est de lister des actions proposant une anomalie de marché (voir les études quantitatives sur le momentum) ainsi qu’un potentiel point d’entrée. Cette opération prend moins de 10 secondes car elle est totalement automatisée.

.

Le kit de démarrage

Mettez en place votre routine de A à Z avec un kit de trading 100% dédié :

>> Téléchargez votre kit de démarrage

2ème écrémage  visuel

Construire sa liste de surveillance

Seule une infime minorité des actions du screener seront effectivement assujetties à une prise de position. C’est donc à partir du screener, que nous allons procéder à un 2eme écrémage mais visuel cette fois-ci. Nous allons enregistrer dans une « liste de surveillance » les actions les plus propres. C’est ici la tâche la plus longue de la routine quotidienne. Il s’agit d’un travail qualitatif basé sur le comportement de l’action et il est 100% visuel.

En fonction de l’état du marché et de votre habitude à reconnaitre en un clin d’œil si une action à un comportement adéquat ou non, cette opération peut nécessiter entre 3 et 15 minutes.

boursicoter visuel

Dans les Fig II et III, je donne deux exemples qui méritaient qu’on les enregistre dans notre liste de surveillance pour un trade.

A la fin de l’écrémage visuel, vous avez une idée précise des actions sur le point d’exploser en bourse pour les prochaines séances à semaines. Il vous faut alors vous connecter chez votre courtier et entrer un ordre d’achat si vous avez trouvez une nouvelle pépite.

Si vous avez déjà des positions, vous devrez simplement ajuster votre ordre « stop » si besoin.

Lorsque le marché ne présente pas d’opportunité intéressante sur les screeners, vous serez simplement observateur, c’est-à-dire sans position ouverte.

Si vous mesurez correctement le risque de vos positions, cette approche routinière de la bourse s’avère être très sécurisante. Une petite fiche de route excel est idéale pour enregistrer ses opérations, on l’appelle journal de trading.

Cette fiche excel vous permet aussi de calculer combien d’action vous devez acheter lorsque vous vous apprêter à passer un ordre chez votre courtier.

La routine quotidienne est la clé pour réussir en bourse. Elle instaure un équilibre émotionnel chez l’homme qui pourra ainsi concilier la spéculation, le travail, la famille et les hobbies. Il ne vous reste plus qu’à mettre en place votre propre routine!

Vous devez relever ce défi ! (cet article en fait partie)

Télécharger mon livre

livre-jai-teste-les-meilleures-stratégies-pour-gagner-sur-les-actions copie

 

ACCÈS DIRECT

à toutes les leçons:

Leçon 1

Leçon 2

Leçon 3

Leçon 4

Leçon 5

Leçon 6

Je suis Cédric Froment, trader sur les actions depuis plus de 10 ans.

Sur mon blog, je vous explique comment devenir trader, et je partage

avec vous tous mes meilleurs conseils.

cedric froment

Vous faites partie du programme avec :

-> un accès aux 6 leçons

-> un accès au kit de démarrage trader (email du 7ème jour)

 

2 Commentaires

  1. Auteur

    Bonjour
    Prorealtime est gratuit en EOD (données fin de journée)
    Cédric

  2. fotso alice 27/04/2016 Répondre

    bonjour Cédric
    Dans l’une de vos vidéo , vous parlez de screnner , est que son outil était le visuel
    alors ma question est de savoir s’il vous plait en dehors du visuel est ce qu’il y’a autre chose? un logiciel par exemple
    j’ai essayé de m’inscrire sur prorealtime à ma grande surprise s’était payant et plus était en anglais mais bon il y ‘a possibilité de traduire
    merci de me répondre

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*