Les 4 secrets de la prédiction en bourse (ou comment devenir un demi-dieu vivant)

Qu’elles soient en rapport avec la bourse ou l’avenir de l’humanité, les prédictions sont très appréciées par nous les humains.

Nous sommes fascinés par tout ce qui est inexpliqué ou inexplicable.

Être en mesure de réaliser la prédiction d’un évènement improbable à une date probable… est associé à une compétence quasi surnaturelle.

Si en plus cette prédiction porte sur un évènement tragique, toute l’attention du public est captivée.

On pourrait même appeler ça un cocktail magique pour hypnotiser et envouter un auditoire.

Car même la partie la plus réfractaire du public, accordera toute son attention à ce spectacle pour se délecter de l’issue finale : la mise en ridicule de l’auteur de la prédiction.

Et en faisant cela, les plus sceptiques entrent indépendamment de leur volonté dans le jeu du prédicteur.

 

La voie rapide pour devenir un demi-dieu ou un fou déséquilibré

Le prédicteur peut passer d’un statut d’homme normal à celui de demi-dieu si l’évènement se matérialise.

Dans le cas contraire, il passe pour un simple fou déséquilibré en quête de reconnaissance.

C’est le jeu du noir ou blanc.

La zone grise n’existe pas.

Je me rappelle qu’en France, nous avions tous suivi avec beaucoup d’intérêt Paco Rabanne (un créateur de haute couture) et ses prédictions apocalyptiques pour notre pays.

La plus célèbre d’entre elles ?

La station Mir qui devait s’écraser le 11 aout 1999 à 11h22 sur le château de Vincennes.

Si un tel évènement s’était produit, je pense que l’on aurait tous relayé Paco Rabanne au rang de Dieu vivant.

Mais comme à ce petit jeu des prédictions, il n’y a pas de demi-mesure, Paco se balade désormais avec une étiquette d’homme ésotérique un peu fou.

Au final, cela n’est pas incompatible avec son métier excentrique de créateur de mode.

Seule son intégrité en tant que personne équilibrée a été atteinte.

 

Les 4 éléments d’une vraie prédiction

Une vraie prédiction doit pouvoir impacter les gens émotionnellement.

Elle doit pouvoir ébranler toutes les fondations mentales (les croyances) qu’un être humain s’est construites depuis sa naissance.

Pour cela il y a 4 leviers psychologiques à utiliser.

 

1 – L’évènement que l’on prédit doit être d’une très forte intensité…

Cette intensité doit être puissante au point que la population ne puisse croire en son existence.

Il faut que l’évènement enregistre un écart type à la moyenne anormalement élevé et à peine croyable.

Par exemple :

  • «  une vague de chaleur de 70° s’abattra sur Dunkerque en Janvier prochain »,

ou

  • « l’homme qui vivra 1000ans est déjà né»

 

2 – Il faut que l’évènement soit de nature catastrophique

Quand il s’agit de mauvaise nouvelle, l’homme est soumis à des amplitudes émotionnelles 3 à 10 fois plus importantes que lorsqu’il s’agit d’une bonne nouvelle.

Avec des annonces négatives, l’effet buzz est garanti.

Du fonctionnaire devant la machine à café, jusqu’aux cocktails mondains, la contagion d’une telle information est assurée.

Car elle va faire débat.

Elle va générer des réactions, des émotions, des prises de position, des confrontations, de l’exaspération, des nouvelles vocations…

Bref, elle va re créer tout l’arc-en-ciel émotionnel de l’homme, mais avec des couleurs très vives.

 

3 – Il faut une date la plus précise possible

Annoncer des évènements improbables et négatifs à tout va…tout le monde peut le faire.

C’est le sport favori de beaucoup d’intervenants en Finance de marché qui vendent de l’or (pieces, lingots) derrière.

Par contre annoncer une date précise implique qu’un schéma, dont nous n’avons pas connaissance, est en train de se dérouler derrière notre dos.

Les 3 questions que l’on se pose face à un Nostradamus sont :

  • A – « Comment une personne pourrait annoncer une telle catastrophe, avec autant d’aplomb, avec une date précise en tête… sans être au courant de quelque chose ? »
  • B – « Qui l’a mis au courant ? »
  • C – « Pourquoi elle et pas moi? »

Toutes ces questions stimulent le côté fantasmagorique du cerveau humain.

Le cerveau a vite fait de se créer un raisonnement en 3 réponses:

  • A – « Cette personne est forcément spéciale puisqu’elle sait quelque chose que la population mondiale ne sait pas »
  • B – « Peut-être est-elle un messager de dieu, ou est-elle dotée d’un pouvoir surnaturel auxquels les humains n’ont pas accès »
  • C – « C’est forcément qu’elle est l’élue d’une entité supérieure et que par conséquent, le peuple humain doit la suivre »

Une prédiction qui n’est pas accompagnée d’une date précise n’en est pas une.

 

4 – Il faut que le prédicteur engage son honneur

Si le prédicteur dit « je pense que » « peut-etre que » « il se pourrait que », cela signifie qu’il ne croit pas lui-même en sa prédiction.

Alors pourquoi le monde entier y croirai?

Un prédicteur doit donc s’engager à 100% dans sa prédiction pour qu’il obtienne l’attention des foules.

Et c’est seulement au prix de cette prise de risque maximale, sur laquelle il joue toute sa réputation et toute son intégrité… qu’il peut passer d’un statut d’homme normal, au statut du divin (ou du fou).

C’est pour cette raison que la plupart des prédicteurs sont :

  • soit des fous qui n’ont aucune conscience de leur propre mise en danger
  • soit des sociopathes qui ne ressentent aucune émotion et qui ne seront pas impactés par leur propre mise en échec
  • soit des génies de la communication qui ont prévu à l’avance comment ils allaient se servir de la non-réalisation de leur prédiction, pour s’élever davantage dans leur projet de vie.

 

Exemple d’une récente prédiction de Martin Armstrong et sa théorie des cycles

– C’est le système entier, au niveau planétaire qui va exploser 

« Entre fin septembre et début octobre 2015, une terrible crise mondiale aura lieu.

En plus d’être économique et financière, elle engendrera des conflits géopolitiques, des guerres civiles, des révoltes.

Sans être un expert, le simple citoyen voit les signaux s’enchainer en ce moment. Et c’est le système entier, au niveau planétaire qui va exploser »

Martin Armstrong est un historien passionné des cycles économiques.

Il a mis en place des modèles lui permettant, selon ses dires, de savoir à quel moment les différentes crises vont survenir.

Il prévoyait un krach boursier historique de type Big Bang des dettes étatique pour octobre 2015.

C’est autour de cette croyance que le film « The forcaster » a carrément été tourné et est sorti en salle de cinéma juste avant la date fatidique d’octobre 2015.

Ce krach ne s’est pas produit, au contraire c’est un nouveau marché haussier surpuissant qui s’est mis en place.

Je tiens à souligner que le travail de recherche de Martin Armstrong sur les cycles est vraiment pertinent.

Mais au jeu des prédictions, le prédicteur ne sort jamais gagnant…et Armstrong l’a payé au prix de sa crédibilité.

Le story telling autour de cet “oracle” est brillant.

C’est un peu comme si la vie l’avait obligé à se transformer en un Nostradamus des temps modernes.

Vous comprendrez mieux en regardant ce documentaire réalisé par ARTE:

 

Comment les influenceurs se servent du schéma de prédiction pour être plus impactant?

Un influenceur peut être un politicien, un artiste,  une entreprise, une pub, une marque, etc.

Il s’agit simplement d’une entité qui cherche à attirer l’attention.

Beaucoup utilisent les leviers psychologiques de la prédiction.

Si l’influenceur veut perdurer, il lui est impossible d’utiliser les éléments « 3/Une date précise » et « 4/engager son honneur » car sinon il grille sa crédibilité à long terme.

Explications :

L’objectif d’un influenceur est simplement de capturer l’attention en générant un maximum de buzz autour de lui.

Le point « 3/Une date précise »  est impossible à prévoir.

Au mieux on peut déterminer une fenêtre temporelle viable.

Mais du coup cela décrédibilise complètement sa faculté de visionnaire « demi-dieu ».

Et il est relayé au rang de simple analyste.

Le point « 4/engager son honneur » est inenvisageable, car son objectif est de durer sur long terme.

Son but n’est pas de devenir un demi-dieu et encore moins de passer pour un fou déséquilibré.

Son but est de capturer l’attention des foules sans se mettre en péril.

“Je suis convaincu que nous sommes tous en danger. Au point que les attaques terroristes à venir feront passer les attentats de 1993 (1er tentative sur le world trade center) comme ceux d’enfants jouant avec des pétards” – Donald Trump, janvier 2000

Trump n’engage ni son honneur, ni une date, il utilise les 2 premiers leviers psychologiques pour être relayé par les médias.

 

Les écrans de fumée – Comment brasser du vent avec des FAUSSES prédictions

Si je vous prédis que :

« 99% de la population française n’utilisera pas la fenêtre de sa maison pour sortir de chez soi au cours des prochaines 30 minutes »

Est-ce une vraie ou une fausse prédiction?

Seul critère temporel est respecté parmi les 4.

Donc, il s’agit d’un simple constat que 99% des Français utilisent communément leur porte d’entrée pour sortir de chez eux.

Et que dans les 30 prochaines minutes, cette banalité perdurera.

Ce n’est donc pas du tout une prédiction.

Ou plutôt devrais-je dire, c’est une fausse prédiction.

Beaucoup de politiciens utilisent des situations parfaitement normales et « prédictibles », en mettant en avant leur qualité de visionnaire.

C’est un écran de fumée.

Car par essence, tout ce qui est prédictible n’est PAS une prédiction.

Une prédiction ne peut elle-même être prédictible, elle doit sortir de derrière les fagots.

Avoir raison 99% du temps c’est facile.

Et c’est juste de la FAUSSE prédiction.

Tout le monde peut le faire, mais personne le fait, car cela revient à brasser du vent.

Sauf bien sûr, nos chers amis les politiciens ou les vendeurs de rêve.

Ils manient habilement l’art de la fausse prédiction en la déguisant sous forme de promesse et de compétence.

 

Vendeur de rêve – Transformer une FAUSSE prédiction en une VRAIE promesse

Prenons l’exemple de deux apprentis experts, l’un est agent immobilier et l’autre gérant de portefeuilles en bourse.

Pour capturer l’attention du public, ils vont faire des promesses.

1/ Notre expert en immobilier vous promet qu’il peut vous baisser le prix de vente d’un bien immobilier dans 99% des cas*

  • *Réalité : 99% des vendeurs sont ok pour baisser le prix de leur bien -1euros.

2/ Notre expert en bourse vous promet qu’il est capable de savoir avec 99% de certitude si une action va monter dans la journée*

  • *Réalité : 99% des actions varient de +0.1%, au moins une fois dans la journée

Ces 2 gourous utilisent un évènement tout à fait banal, une fausse « prédiction », pour la transformer en une promesse.

Et ca marche, ils transforment de la pierre en or.

Car en lisant les 2 promesses de nos experts (qui sont caricaturales ici), vous allez forcément les solliciter.

Et si vous leur demandez comment ils s’y prennent, il n’y a plus personne au bout du fil…

Car faire une promesse sur un événement qui a quasi 100% de chance de se produire… cela ne présente aucune valeur.

Ils ne vous exposeront jamais cette réalité.

 

Ce qui différencie un escroc, d’un influenceur (utilisant l’écran de fumée pour communiquer) c’est que :

L’escroc vous vole VOTRE ARGENT

Il est grillé et vous ne le reverez plus jamais.

Souvent il s’agit d’une fausse personne ou d’une entreprise opaque.

L’influenceur vous vole VOTRE TEMPS d’ATTENTION

Cela sous forme de bavardage devant la machine à café.

Et il reste visible à long terme.

Il s’agit souvent d’une personne physique qui est là pour durer et ne pas se griller.

 

Vendeur de rêve  – Le cas du Bitcoin (les escrocs s’adaptent au nouveau référentiel)

Les plus grandes arnaques que je connaisse sont récentes.

Elles concernent le Bitcoin avec des promesses déconnectées de la réalité.

Le problème d’une bulle spéculative comme celle du Bitcoin, c’est que plus personne n’a les pieds sur terre.

Le référentiel de réflexion n’est plus terrestre, il est lunaire…

Du coup, de nombreuses pubs et sites internet vous promettent des rendements de +50%/mois, ou de multiplier vos bitcoins par 10 en 24H grâce à du hacking (soi-disant ils volent pour vous…, en réalité ils vous volent directement).

 

Ces escrocs se servent de la folie émotionnelle qui tourne autour du bitcoin :

  • la télé qui parle des nouveaux millionnaires,
  • les médias financiers qui commentent la hausse des prix de +100% en quelques semaines… comme si cela allait durer éternellement,
  • la fin des banques et des gouvernements, etc.

Dans le brouhaha ambiant, les escrocs passent inaperçus puisque leurs promesses ou leurs prédictions apparaissent comme étant « normales ».

Si vous n’essayez pas de comprendre comment ils s’y prennent pour respecter leurs promesses magiques, vous êtes cuit.

C’est une nécessité, vous devez TOUJOURS comprendre comment font ces personnes pour délivrer leur promesse.

Sinon chargez-vous, vous-même,  de vos sous.

Cela réclame effectivement de se former et d’être en apprentissage permanent dans sa vie.

Mais cet argent est investi dans votre cerveau.

La connaissance c’est le pouvoir d’être autonome et de ne dépendre de personne.

C’est aussi le pouvoir de rapidement reconnaitre les entourloupes…qu’elles soient faites par des Nostradamus de la finance, de la mode, ou par des petits escrocs qui se grillent à court terme.

 

S’il n’est pas possible de prédire si une action va exploser en bourse, il est possible de s’y exposer ?

Êtes-vous d’accord si je vous dis que 1% des réactions humaines sont parfaitement prédictibles ?

Si je vous annonce que vous venez de gagner au Loto, que votre femme est morte, qu’il y a le feu dans votre maison, ou que vous venez d’être papa…

…j’ai de grandes chances de correctement prévoir sous 30 secondes votre comportement, car nous sommes dans une situation émotionnelle rare et hors du commun.

99% du temps, le comportement des humains est imprévisible, car noyé dans un flux d’émotion tempéré.

En bourse, ce sont les humains qui drivent le marché sur le moyen terme et long terme.

C’est pour cela que 99% du temps et sur 99% des actions, le comportement n’est pas prédictible.

Par contre, comme dans la vie, en bourse il existe des situations émotionnelles explosives et qui sont beaucoup plus prédictives.

Le taux de réussite sur ce genre de situation est anormalement élevé, car on parie sur une émotion démesurément forte.

La clé est de choisir la situation émotionnelle dans laquelle on doit s’exposer.

 

Gagner en immobilier – Parier sur les émotions des vendeurs de biens

Par exemple en immobilier, la prédiction de faire chuter le prix de vente d’un bien lors d’une négociation est plus forte s’il y a un divorce, un décès avec un héritage, ou si le vendeur doit récupérer du cash rapidement.

C’est une situation purement émotionnelle (à forte intensité) dont on va tirer parti sur la thématique immobilier.

Sur ce genre de situation, un expert en négociation aura un pourcentage de réussite et un décalage à la moyenne beaucoup plus important que s’il devait utiliser ses compétences dans des situations émotionnelles dites « banales ».

En bourse c’est pareil.

 

Gagner en bourse – L’effet de news « Nutella à -70% »

Les situations où les émotions sont fortes sont facilement reconnaissables.

Il ne s’agit pas de les prédire, mais juste de les constater pour parier sur leur expansion.

C’est assez drôle comme on nous fait croire que tout est compliqué dans la vie.

En bourse, on nous martèle qu’il faut connaitre les bilans financiers des entreprises et tout un tas de variables économiques, pour être en mesure d’investir.

Cela revient un peu à dire, que si notre femme rentre très en colère à la maison… seuls ceux qui auront fait un BAC+10 en psychologie seront en mesure de reconnaitre cette émotion (et les autres seront totalement largués).

Dans les faits, nous n’avons pas besoin d’un BAC+10 pour reconnaitre si une situation est émotionnellement explosive.

Nous sommes humains. Et nous maitrisons parfaitement la reconnaissance des émotions puisque c’est notre mode de fonctionnement.

En bourse 99% des actions ne sont pas dans une situation émotionnellement explosive.

Donc 99% des actions ne nous intéressent pas.

C’est pour cela qu’il faut apprendre à repérer les 1% d’actions sur lesquelles la tension émotionnelle des investisseurs est tellement forte, que l’issu probable est un fort décalage des prix.

Ce genre de situation survient quand une NEWS (voir ici les 8 vidéos à ce sujet) hors du commun est enregistrée sur une action qui est elle-même dans une situation graphique hors du commun.

Toute cette analyse est 100% visuelle.

La news joue le rôle de catalyseur.

De par son niveau de surprise, elle engage des acheteurs dans une psychologie acheteuse incontrôlable.

Si vous avez suivi l’histoire des émeutes des pots de Nutella à -70%, c’est exactement dans le même état modifié de conscience dans lequel entrent les investisseurs: une frénésie acheteuse.

 

Comment détecter les trades de news à fort potentiel

Pour détecter ce genre de situation explosive, il faut utiliser un screener chaque soir.

C’est scanner d’action que j’ai programmé et qui, sur plus de 10 000 actions cotées, va nous trouver en quelques secondes les actions à fort potentiel émotionnel.

Ce sont sur ces actions que nous allons faire des « paris » spéculatifs.

Toutes ne déclencheront pas de tendance de prix hors du commun.

Il s’agit même d’une minorité de nos paris qui seront responsables de toute la performance annuelle de notre portefeuille.

Notre rôle est d’éviter les 99% d’actions qui n’ont aucun potentiel.

Puis de parier des montants avec un risque parfaitement maitrisé sur les 1% d’actions à fort potentiel.

Il n’y a pas de magie.

Le but est d’exploiter les statistiques de la distribution du capitalisme (la loi de Pareto du 80/20 appliquée à la bourse).

Mais faut-il savoir comment s’exposer à ce genre d’accidents positifs grâce au trading de news.

 

 

Exemple – Saisir des opportunités liées au news via une entreprise de rénovation

Attention exemple simplet.

Si vous êtes spécialisé dans la rénovation de monuments en France, vous n’allez pas vous amuser à prédire quel monument va prendre feu pour aller voir le propriétaire et lui proposer un contrat de rénovation… sur quelque chose en parfait état.

Vous allez surveiller chaque jour dans la presse quels sont les monuments à avoir pris feu pour profiter d’une éventuelle opportunité : obtenir un contrat pour ré habiliter le bien.

Il n’y a pas besoin de prédire l’avenir pour profiter d’une opportunité.

Il faut juste surveiller chaque jour le marché avec un screener (la presse).

Puis faire un pari peu risqué (frais d’essence pour le déplacement) sur les cas de figure possédant le plus gros potentiel (les plus gros incendies).

Le trading de news fonctionne exactement de la même façon et c’est pour cette raison que c’est, de loin, l’approche boursière la plus sécurisante.

Elle permet d’enregistrer les plus gros accidents positifs de richesse grâce à l’impact émotionnel qu’ont les news sur les intervenants (l’effet pot de Nutella).

Cela tout en minimisant la taille des paris.

=> C’est ce que je vous explique sur cette page (8 vidéos d’explication + des exemples)

Bon visionnage

Cédric Froment

13 Commentaires

  1. Julien 09/03/2018 Répondre

    Vivement septembre 🙂

  2. Philippe 24/02/2018 Répondre

    Très bon article, même s’il s’agit aussi de conditionnement à des fins marketing, il ne faut pas se leurrer. Assez d’accord avec Fila, de précieuses références et screeners gratuits sont disponibles sur le web. Les articles et vidéos de Cédric restent par contre très intéressantes, merci.

    • AP H. 03/03/2018 Répondre

      Bonsoir Philippe, à quels screeners gratuits faites-vous allusion ? Et où les trouver ? Par avance, merci pour votre réponse.

  3. Thierry 23/02/2018 Répondre

    Salut Cedric, Je ne loupe aucune de tes vidéos ou article et vais me décider pour l’un de tes cours. Que penses-tu d’un type comme Marc Mayor ? Ton papier m’y fait irrésistiblement penser. Comment faire partie de la prochaine classe en septembre ? À bientôt le plaisir de te lire

    • Auteur

      Hello Thierry

      je te laisse le soin de tirer tes propres conclusion.

      Pour les inscriptions de l’école, ca se passe en septembre, reste simplement inscrit sur ma liste diffusion pour etre tenu au courant 😉

      A bientot
      Cédric

  4. Laurent S. 22/02/2018 Répondre

    Bonsoir Cédric,
    Encore une analyse pertinente.
    Merci pour tes réflexions qui permettent souvent de se poser des questions sur la société et ses mécanismes.
    Bonne soirée et vivement ta prochaine vidéo et/ou ton prochain article.

  5. fila 22/02/2018 Répondre

    bonjour

    le meilleur livre – et le plus simple que j ai lu – c est le premier achete ;;; secrets pour gagner en bourse ;;; de weinstein

    la bourse c est la psychologie de l emotion … tout le reste est nul ;;; etudier u n i q u e m e n t les graphiques

    les graphiquees contiennent tout … ce qui est connu et inconnu

    armand

    • nicolas 24/02/2018 Répondre

      Bonjour fila,
      D’abord merci à Cédric pour ce contenu. Toujours très constructif.
      Fila, pourrions nous rentrer en contact?
      Merci
      Nicolas

  6. Dedessuslemoutier Stephan 22/02/2018 Répondre

    Merci Cédric. Je vous suis avec attention et au final, je fini par comprendre que tout est axé essentiellement sur la psychologie. Au final, ne compare t’on pas au mieux les graphiques comme le rythme d’une respiration humaine selon l’émotion… J’aimerai devenir trader comme vous et non un suiveur ou mouton (bonnes et mauvaise expériences :-/) qui m’ont conduit à mieux vous écouter afin de comprendre que l’on ne joue pas avec l’argent et que devenir trader ne s’improvise pas.
    Est-il possible d’avoir un cursus via internet car chez moi (Belgique) on vous propose un cours à partir de 6500€… bref, ça décourage un peu même si l’on peux finir par récupérer sa mise! Quels sont les livres à lire ou autre car il y a tellement d’info via le net qu’il est difficile de s’y retrouver et de ne pas perdre son temps.
    Restez comme vous êtes et continuez d’informer car au final, ça marche pour certain ;-).
    Salutations.

  7. Uriel 22/02/2018 Répondre

    Bonjour Cédric, super article coe d’habitude.

    J’aimerais savoir en fait comment tu trace le pivot sur un graphe?

    Quels sont les points sur lesquels tu te base dans le graphe pour tracer ton pivot?

    Merci d’avance

    • Farid 22/02/2018 Répondre

      Salut Uriel,

      Tout ça est explique dans ses diverses formations, mais tu peux avoir une idée en suivant ses vidéos hebdo gratuites du samedi 🙂

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*