Les bourses sont-elles entrées en phase de KRACH boursier comme les Cryptos?

** Comment jouer sa plus grosse carte… en toute sécurité **

Dans ce trader mindset, je vais analyser avec vous la stratégie qu’a utilisé le mentaliste Fabien Olicard pour organiser sa propre représentation à l’Olympia.

Soyez très attentif à ce qui va suivre… car ce qu’il a mis en place mérite le détour.

De mon point de vue, cet homme aurait fait un grand trader tant sa maitrise du risque et son exposition aux accidents positifs est parfaitement calibrée.

C’est parti. Si un jour vous voulez financer votre propre spectacle à l’olympia, sachez que ca vous coutera un gros billet.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils n’ont eu personne en auto-production depuis 1985…

Mais récemment, notre trader mentaliste constata qu’il avait pile poil la somme pour financer un Olympia, sur le compte de son entreprise.

Il se rendit donc sur place pour convaincre les gérants de lui laisser une date.

** Mais lui-même ne savez pas s’il s’agissait ou non d’une bêtise **

Il ne savait s’il allait réussir à vendre le nombre de places nécessaire pour couvrir son pari.

Tout ce qu’il savait, c’est que l’argent qu’il était prêt à perdre sur cet évènement ne changerait STRICTEMENT rien à sa vie.

C’était donc un risque calculé, car le mentaliste était aligné émotionnellement avec cette potentielle perte.

-Définir un risque de perte acceptable est le 1er élément vital quand on prend un pari spéculatif.

-Le 2eme élément c’est « est-ce un trade facilement neutralisable ? » dit autrement « peut-on finir sans perte ? ».

-Et enfin le 3eme élément est « ce pari a-t-il le potentiel d’être vraiment rentable ? »

Sans avoir une vision claire sur ces 3 éléments, tout pari reste du « casino ».

** Voici comment Fabien Olicard s’y est pris… **

…afin obtenir les 2 informations complémentaires qui lui manquaient.

Il rencontra les directeurs de l’Olympia dont le métier et l’expertise étaient justement de savoir ce qui allait marcher ou pas.
Et chose curieuse…ils lui proposèrent une coproduction !

En gros, une location moins chère, et un 50/50 sur les recettes, ce qui au final divisait le risque du mentaliste par 5.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que les directeurs ne voyaient pas là un simple évènement « flat : c’est-à-dire sans perte ni gain ».

De par leur expérience, ils savaient qu’il y avait de très fortes probabilités que cet évènement soit un gros succès.

Mais rappelez-vous, pour le mentaliste, la variable de la taille de la perte n’était plus une problématique.

Ils y voyaient un évènement largement rentable et ils voulaient récupérer une part du gâteau.

Ce qu’il cherchait à savoir, c’est s’il allait être breakeven ; et mieux encore, s’il existait une potentialité d’accident positif de richesse.

** C’est donc suite à la proposition financière des deux directeurs, qu’il obtint sa réponse **

Il était super heureux de refuser la proposition de coproduction et de prendre ce « trade » seul et confiant.

C’est exactement avec ces 3 éléments fondamentaux qu’un trader aborde chacun de ses paris :

1/ En établissant un risque de perte en capital avec le lequel il est confortable. C’est-à-dire avec de l’argent dont il a déjà fait le deuil avant même d’avoir exécuté la transaction

2/ Savoir que son pari a une grande probabilité de finir à l’équilibre (sans perte, ni gain)

3/ Savoir que son pari peut se transformer en accident positif de richesse.

** Fabien Olicard est un habitué de ce genre de trade puisqu’il fit la même opération pour un de ses livres **

Ce dernier fut un best seller grâce à la promotion qu’il mena, seul, auprès de son énorme communauté sur youtube (presque 1 million de followers).

Le deal qu’il avait mis en place, c’était d’endosser toutes les pertes potentielles à la place de la maison d’édition si le livre ne se vendait pas.

La contrepartie c’était qu’au cas où il dépassait un certain niveau de vente, trop improbable aux yeux de la maison d’édition, il commencerait à prendre des droits d’auteurs significatifs.

Ce trade se termina en un puissant accident positif de richesse.

** La bourse n’est donc qu’un terrain de jeu parmi tant d’autres pour réaliser ce genre de prouesse **

Si cela vous intéresse d’en savoir plus, j’ai créé une séquence d’emails sur le trading de news :

– Au fil des deux prochaines semaines, vous allez recevoir des exercices corrigés et des cas pratiques sur des traders news.

– Pourquoi les trades de news ? Car ils réunissent systématiquement les 3 éléments que Fabien Olicard utilise pour accumuler des accidents positifs dans sa vie.

=> L’inscription se fait sur cette page

Bon visionnage
Cédric Froment

3 Commentaires

  1. doe 11/12/2018 Répondre

    salut la team,

    en effet ça risque d’être macabre pour le bitcoin, étant donné la news des banques centrales et du système TIPS qui vient concurrencer la blockchain et plus particulièrement les cryptos devises, perso j’attendais cette contre offensive, autant dire que les cryptos devises sont sur la planche “mainstreament parlant :/

  2. Dupont 09/12/2018 Répondre

    D’accord avec ton analyse.
    Fait and see

  3. ludo 08/12/2018 Répondre

    Salut Cédric….Tu as oublié beau break out sur l’or…

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*