Une barre de fer lui traverse le cerveau…est-ce la solution pour devenir un trader d’exception ?

La semaine dernière, j’entamais une dégustation de spiritueux avec un ami.

Après 2 verres, la conversation a vite bifurqué sur le sujet des émotions humaines.

Pourquoi certaines personnalités ont-elles des traits de caractère qui explosent là où d’autres les inhibent?

Pourquoi il y a des gens qui ont un sourire collé jusqu’aux oreilles en permanence, tandis que d’autres passent leur temps à aboyer ?

Et d’ailleurs pourquoi l’être humain est-il doté d’un tel arc en ciel émotionnel par rapport aux autres espèces vivantes ?

 

Et c’est à ce moment précis que la discussion a commencé à devenir captivante

Mon ami commença à me conter l’histoire incroyable de Phineas Gage.

Elle se passe en 1848, dans le Vermont.

A cette époque, l’industrialisation est forte, et Phineas Gage est un jeune contremaitre qui travaille à la construction d’une voie ferrée.

Ce jour-là, Phineas bourrait un trou d’explosif à l’aide d’une barre de fer de 6kg.

Pendant qu’il terminait cette tâche dangereuse, il tourna la tête un instant pour surveiller ses hommes non loin de là.

 

Cet instant allait changer sa vie

Ne regardant plus le bout de sa barre de fer, celle-ci érafla un rocher, il y eut une étincelle puis… une explosion.

En explosant, la charge projeta avec force la barre de fer (de 1M !) dans la tête de Phineas.

Elle lui traversa le crane juste derrière l’œil gauche.

Il ne fut ni tué par l’explosion, ni par le projectile.

Ses hommes l’installèrent sur un char à bœufs pour vite l’emmener voir un médecin en ville.

Pendant le trajet, on raconte que Phineas était resté assis, sans perdre connaissance.

Il fut meme capable de monter les escaliers pour rentrer dans l’hôtel !

Le médecin qui le prit en charge annonça le bilan : une grande partie du crane détruite ainsi que la perte d’un œil.

Une infection sévère se développa, et tout le monde s’attendait à la mort de Phineas.

Mais encore une fois, et contre toute attente, il survécut.

Malgré cette infection grave, il était de nouveau debout un mois après l’accident.

 

Dans la vie nous sommes responsables de 99% de ce qui nous arrive

Les 1% restant sont des accidents dont nous n’avons pas le contrôle.

Cet homme venait d’etre impacté par cette loi naturelle du chaos.

Quand elle frappe, elle redistribue les cartes d’une vie en une fraction de seconde.

 

Au-delà de l’aspect physique, quelque chose avait changé chez cet homme

Son humeur n’était plus la même.

C’est comme si sa nouvelle personnalité avait écrasé et supprimé l’ancienne.

Cet homme équilibré, efficace et capable… était devenu un homme insolent, grossier, et qui ne supportait plus les contraintes ni les avis opposés à ses désirs.

Il ne fut pas réengagé dans son ancien métier de conducteur de travaux.

D’ailleurs l’entreprise refusa tout simplement de l’employer, peu importe le poste !

Le chaos avait appliqué à Phineas une nouvelle tête et une nouvelle personnalité.

Ce nouveau masque lui interdisait de contenir ses émotions.

Il ne pouvait plus jouer le jeu des humains.

Il n’était plus capable de s’adapter aux interactions sociales.

Etait-il possédé ?

Avait-il développé une maladie mentale ?

 

Je fais partie de ces gens qui pensent que nous sommes des âmes qui incarnons des corps

A notre naissance, les cartes sont déjà distribuées.

Nous naissons avec une personnalité bien définie.

Et ce sont nos expériences de vie qui vont amplifier ou anesthésier, avec plus ou moins d’intensité, notre personnalité.

Mais là, c’est comme si cette barre de fer avait littéralement tué une partie de la personnalité de Phineas.

A votre avis, que s’est-il passé ?

Voici mon interprétation de la situation.

 

La personnalité n’est qu’une somme de réactions à court terme… qui sont équilibrées par notre vision à long terme

Nous sommes habitués à utiliser une multitude de masques sur nos visages.

La vie nous apprend à changer habilement de masque pour nous adapter au mieux aux différentes situations du quotidien.

Cela dans le but de maintenir une harmonie entre nos actes à court terme et nos objectifs à long terme.

Pour cela, nous sommes la plupart du temps obligés de nous adonner à de petits mensonges, ou de petits compromis qui nous rendent sociables.

Pourquoi ?

Car si une émotion forte à court terme n’est pas gérée, les conséquences peuvent etre néfastes pour nous à long terme.

Quand un automobiliste nous fait une queue de poisson après une journée de travail éreintante, nous avons des envies de meurtre.

Cependant, si nous perdons cette vision long terme (elle nous empêche de déverser toute notre rage à court terme… ) nous finissons en prison.

C’est un peu comme si le cerveau (gauche) de Phineas représentait toute sa vision long terme et que celle-ci avait été détruite.

Ce rescapé était condamné à vivre dans ses émotions instantanées (cerveau droit), sans que celles-ci ne soit régulées par une instance supérieure à long terme (cerveau gauche).

 

Notre société est-elle en train de nous enfourner des barres de fer dans le cerveau gauche (la partie Long Terme) ?

Cette petite anecdote n’est pas sans nous rappeler la société dans laquelle nous évoluons actuellement : elle valorise et gratifie les comportements à court terme.

Car l’Etat s’occupe à notre place de tout ce qui est long terme : il nous construit notre destin à son image.

Et pour cela il s’occupe de notre sécurité, du plein-emploi, des retraites, de l’éducation de nos enfants…

… l’Etat prend soin de notre cerveau gauche, à notre place : plus besoin de penser sur le long terme.

Effectivement, quand on anesthésie subtilement le cerveau gauche d’un peuple, ce dernier peut s’émanciper dans de la gratification à court terme.

 

Un bon spéculateur doit s’enfourner une barre de fer dans le cerveau droit (la partie court terme)

Si l’on part du postulat que :

  • Le cerveau gauche drive notre vision long terme des évènements,
  • Et que par opposition le cerveau droit celui de notre vision court terme…

(Attention, je ne suis pas un spécialiste du cerveau, c’est une simple schématisation)

Cela signifie qu’un bon spéculateur doit trouver un moyen d’anesthésier au maximum son cerveau droit.

Car une opération boursière, isolée parmi 1000, c’est du court terme.

Ce n’est qu’une goutte d’eau dans un océan d’opportunité.

Et nous ne voulons pas nous noyer dans une goutte d’eau, à court terme.

Ce qui compte c’est de nager jusqu’à la fin de ses jours dans cet océan d’opportunité.

 

95% des spéculateurs se noyent dans une goutte d’eau, 5% nagent dans l’océan

 

Le plus gros probleme des 95% de boursicoteurs perdants, c’est qu’ils attachent beaucoup trop d’importance et d’émotion à chaque trade.

Il surestime le chaos du court terme, et sous-estime complètement leur vision à 1000 trades (long terme).

C’est un réflexe humain qui est d’autant plus encouragé dans notre monde moderne de la gratification instantanée.

La seule et unique façon anesthésier cette partie droite de notre cerveau, c’est de… s’y enfoncer une barre fer… blague à part…

 

Il faut placer des garde-fous dans tous les recoins de notre plan de trade

Je le répète souvent :

“un bon trader, ce n’est pas un trader capable de garder son sang froid, c’est un trader qui n’a jamais besoin d’y avoir recours”

Et pour éviter ce genre de situation émotionnelle à forte intensité (où l’on est censé garder son sang froid), il faut simplement ne pas s’y confronter.

Les garde-fous sont vitaux :

  • Respecter le nombre de positions à risque en simultané pour ne pas subir la peur de perdre
  • Respecter le % de risque par trade pour passer sereinement les mauvais cycles de marché
  • Respecter une sélection qualitative des opportunités pour ne pas perdre inutilement son énergie en tirant sur tout ce qui bouge
  • Accorder le minimum de temps possible à ses écrans et à l’actualité financière pour rester frais mentalement
  • Mettre en place une routine simple et agréable que l’on peut maintenir à long terme

Tous ces garde-fous permettent au trader rentable d’endormir artificiellement les stimulations court terme de son cerveau droit.

Je rappelle qu’elles sont responsables de tous les malheurs des 95% de perdants en bourse.

Les 5% concentrent leur attention UNIQUEMENT sur leurs objectifs à long terme.

A savoir, valoriser une bonne exécution de leur routine sur 1000 trades, afin d’obtenir un maximum de régularité dans leurs performances, et un minimum d’émotion.

 

Comment profiter des excès d’émotion du troupeau en bourse

Les contextes de trading les plus forts émotionnellement sont ceux des roquettes de marché.

En l’espace de quelques séances, l’actif financier peut littéralement s’envoler et se caler en orbite.

La hausse est tellement forte qu’elle n’est tout simplement pas soutenable sur le long terme.

 

 

C’est dans ce genre de situation que le troupeau est dans sa phase de gratification à court terme la plus forte.

Chaque mouton blanc se concentre sur ses gains immédiats.

Chaque mouton blanc se convint que la hausse va continuer et lui payer sa nouvelle voiture ou une maison.

Il surestime complètement les possibilités de cette opportunité sur le court terme.

 

Le mouton noir TRADER joue un autre jeu

Il est pleinement conscient que cette opération à court terme à le potentiel de lui rapporter de l’argent.

Mais il n’apporte aucun intérêt à la quantité d’argent à court terme.

Il joue sa partie et ses espoirs (de s’acheter une nouvelle voiture ou une maison) sur le long terme.

Son but est de rester en vie suffisamment long temps sur les marchés pour capturer, semaine après semaine, ces roquettes de marché.

Le mouton noir sait qu’il peut tout se passer sur un trade à court terme.

C’est le chaos qui dicte si l’action va faire +50% +500% + 5000% ou  -50% – 100%.

Afin d’éviter de subir les conséquences du chaos à court terme, il a un plan de trade bien défini.

Son réel objectif c’est le long terme.

Il sait qu’en prenant 1000 fois ce genre d’opportunité, il s’expose à l’asymétrie positive des roquettes de marché :

  • Une roquette ne pourra jamais perdre plus de 100% de sa valeur.
  • Par contre elle peut démultiplier positivement sa valeur par 5, 10, 100…

Et pour profiter de ce comportement, le mouton noir va se concentrer sur sa vision à 1000 trades et non sur des espoirs de gains à 1 trade.

Pour en savoir plus les swing trading de roquette de marché, je vous ai préparé une série de 6 vidéos visionnables ici.

Bons trades sur les roquettes

Cédric Froment

 

19 Commentaires

  1. juan alba 15/05/2018 Répondre

    bonjour cédric j’ai aimé ton article.

  2. Nils 11/05/2018 Répondre

    Bonjour Cédric,
    Comme d’habitude, tes articles sont passionnant 🙂

    J’avait déjà un bon mindset avant de commencer ta formation LSL 2.0 mais j’avoue que c’est grâce à toi que je comprend l’importance d’aligner nos routines quotidienne avec les objectifs long termes. J’ai beaucoup aimé cette petite anecdote avec l’histoire de Phineas Gage.

    PS : A tu mis en place ta routine d’exercice et de renforcement ? Tu en avait parlé lors d’un live. Tau voulais créer une routine d’exercice qui te permettrait d’être plus en forme et puissant physiquement pour la pratique du surf, site surf et autres. Je suis curieux de savoir parce que je suis aussi en train de me créer une routine du même genre.

    À bientôt,
    Nils

    • Farid, Team Cédric 11/05/2018 Répondre

      Hello Nils,

      Cédric à mis en place effectivement une routine d’exercice. On a failli le perdre sur du fractionné ( 3*30sc à fond en montée ) , mais il est toujours parmi nous et encore plus fort!

      A bientôt

  3. Claverie Philippe 10/05/2018 Répondre

    Cedric,
    Bravo pour cette histoire très imagée , mais le médecin que je suis doute fort que Phineas , avec les lésions qu’a subi son cerveau , puisse être un bon trader pour autant .
    Mais tu as raison , les émotions , et ici la peur de perdre , peuvent être mauvaise conseillère et nous faire prendre des décisions néfastes , inadaptées . Le respect du plan de trade est notre meilleur garde fou . Mais malheureusement ( et parfois aussi heureusement ) nous sommes très dépendants de nos émotions .

    • Auteur

      Bonjour Philippe,

      Phineas serait le pire trader du monde…il aurait fallu que la barre traverse l’autre partie de son cerveau pour qu’il devienne un trader d’exception.

  4. PERETTO 10/05/2018 Répondre

    Merci pour tes articles Cédric, c est toujours très intéressant
    Olivier

  5. Beno 09/05/2018 Répondre

    Merci pour cet article.
    Petite remarque toutefois, préciser le diamètre de la barre plutôt que sa longueur aurait été plus pertinent 😉

  6. Christian 09/05/2018 Répondre

    Pour en savoir plus sur le rôle de l’émotion et du sentiment dans la prise de l’émotion, le livre grand public d’Antonio Damasio, professeur de neurologie, de neuroscience et de psychologie, reste une référence. Le cas de Phineas Gage y est, entre autre, largement évoqué.
    Le lien pédagogique que vous établissez entre le cas de Cage et votre stratégie (devrais-je dire philosophie ?), est très intéressant.
    Merci

  7. Valérie B 09/05/2018 Répondre

    article très intéressant.
    je n’ai pas encore tradé mais se détacher de l’enjeux ne doit pas être evident dans un premier temps.
    pour l’instant je voit la réussite d’un trade comme la “preuve” que j’ai réussi à identifier les indices me permettant d’effectuer ce “bon trade”
    à voir par la suite, en attendant j’étudie ^^

  8. Kick 09/05/2018 Répondre

    Bonjour Cédric,

    Maintenant que tu écris ce texte, il devrait être interdit que tu verbalises tous ces biais psychologiques, ceci est un crime contre l’humanité. L’homme doit resté lié à son système et en aucun cas libre. Il est supportable pour le système que quelques personnes se voient immortelles et projettent leurs vies à l’infini. Mais la masse ne doit pas être de la partie. Comme Bruce Lee avait été prévenu du danger de former tous élèves, de tous horizons. Malgré tout je ne m’inquiète pas plus que cela, nous ne changeront pas la nature humaine qui ne sont que des animaux qui se prennent pour des Dieu de Surpuissances. Peut être que maintenant, tu vois ce que j’exprimais sur ma vision du rebond violent du dollars, que je voyais déjà avec une longue vue, (et oui pour rouler vite en sécurité sur un circuit en Porsche, il faut éviter de regarder le devant du capot et plutôt regarder le plus loin possible). Cité la dernière fois que je t’avais écris. Cela serait bien trop simple si euro dollars aurait fait comme tout le monde le vois en répétant son grand mouvement précédent. A la base, il faut aller plus loin que le cerveau humain, qu’est-que le marché, a qui il profite, comment la marché peut fonctionner et qu’est qui risquerait de le bloquer, en gros il faut quoi pour que un caillou ne se mette pas dans l’engrenage qui bloquerait toutes opérations possibles. Et là, on voit les choses différemment sans y modifier avant sa psychologie. c’est la compréhension du système d’échange qui modifie notre façon d’opérer, sans pour autant faire de la chimie bio-organique de notre corps. Il est intéressant de lire tes pensées et tes recherches. A ta prochaine lecture. Kick, “Le 12 ème singe, apprentie des saumons argenté de la Rico news”

  9. Seb 09/05/2018 Répondre

    Excellent ton article Cédric
    Sa explique bien la vision cours terme long terme
    Et sa motive à trouvé de bonnes opportunités
    Merci pour ton travail ?

  10. Michel 09/05/2018 Répondre

    Je vois que j’ai posté sur ton Facebook la même vidéo que JFG. Comme quoi …

  11. clint 09/05/2018 Répondre

    Salut à tous !
    C’est marrant, en ce moment je pète les plombs assez régulièrement, il semblerait que mes horaires de travail complètement erratiques y soient pour beaucoup .
    Pendant presque 30 ans j’ai en effet composé avec tous les aléas de la vie…mais j’ai de plus en plus de mal, mon hémisphère gauche serait-il en déclin ?
    Tous ceci pour dire que l’indépendance financière me permettrait de prendre un peu plus soin de moi et de mes proches…..
    Bon trades à tous .

    • Farid, Team Cédric 09/05/2018 Répondre

      Salut Clint,

      Effectivement nous avons tous une sorte d’horloge biologique, et si le sommeil et le rythme circadien sont perturbés, cela engendre des répercussions sur l’ensemble de notre disque dur ( notre cerveau ).

      Acquérir une indépendance financière peut permettre d’avoir un rythme biologique beaucoup plus naturel et équilibré.

      Bons trades!

  12. Jérémy 09/05/2018 Répondre

    Toujours aussi intéressant 🙂

  13. LUKY 09/05/2018 Répondre

    Tu es un excellent pédagogue Cedric.
    Mille mercis pour ton travail et ton partage

  14. JF G 09/05/2018 Répondre

    Pour un témoignage direct de la perte du cerveau gauche:

    https://www.ted.com/talks/jill_bolte_taylor_s_powerful_stroke_of_insight/up-next?language=de

    Enjoy!

    • gd 09/05/2018 Répondre

      Merci pour le lien! fantastique!
      gd

    • Pierre 13/05/2018 Répondre

      Un MUST SEE en vidéo : fabuleux !!

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*