Investir dans l’immobilier en France: j’ai vécu une histoire de fou !

J’ai voulu investir dans un immeuble de rapport en France en début d’année alors que j’étais de passage en France.

Et j’ai vécu une histoire de fou qui m’a franchement refroidi, au moins à court terme, pour me relancer dans ce type d’investissement.

Car si vous me connaissez, vous savez que le temps est la devise la plus précieuse qui soit à mes yeux. Dès qu’un projet prend trop de temps et d’énergie sans procurer du plaisir, c’est que le projet n’est pas éligible à mon « cahier des charges ».

Investir dans l’immobilier en France, est souvent une passion pour les investisseurs que je côtoie. Donc je comprends parfaitement qu’ils aient une relation au temps différente de la mienne vis-à-vis de cette thématique.

Pour en revenir à ma petite histoire, vous allez comprendre, comment de fil en aiguille, le marchand de bien avec lequel je devais faire la transaction, m’a littéralement convaincu de ne pas faire affaire avec lui.

Si un jour vous devez vendre votre bien, ne faites surtout pas comme lui !

Bon visionnage – Cédric Froment

8 Commentaires

  1. Jean-Marc 05/03/2017 Répondre

    Bonjour Cédric,
    Que penses-tu des REITs? Investir dans ce type de produit sans avoir les contraintes d’un propriétaire de logement

  2. Huygen 05/03/2017 Répondre

    Je suis belge et ne connais pas bien la fiscalité française mais ce qui est certain c’est qu’elle est encore plus dure qu’en Belgique. La différence la plus importante à souligner est que les plus-values mobilière et immobilière ne sont pas taxées. En revanche il y a une taxe lors d’acquisition d’un immeuble et un précompte annuel qui doit correspondre approximativement au douzième de la valeur locative annuelle. Si besoins sont, je reste à votre disposition.

  3. Farid 04/03/2017 Répondre

    Pour ma part après avoir investi dans un appartement à bonne rentabilité rare dans ma ville ou l’immo est relativement élevé ( colocation ) , je suis actuellement entrain d’acheter avec un associé 2 appartement dans ma ville mais surtout près de chez moi, beaucoup plus facile a gérer.

    Je ne fais pas de bonne affaire mais au moins je les achète au bon prix, et dans un endroit très intéressant, donc ce sont de bon produits, et ça permet de bénéficier de l’effet de levier de la banque

  4. Frédéric Doceu 28/02/2017 Répondre

    Hello Cédric,

    J’ai 3 immeubles de rapport, que j’ai acquis de particulier à particulier (encore que moi je suis le gérant d’une SCI à l’IS). Ce n’est pas de tout repos, je confirme. Surtout que de mon côté, je gère tout pour l’instant, les immeubles se situant à 1h30 et 2h00 de chez moi. Mais c’est un choix à court, moyen terme. A long terme, je pense déléguer mon parc à un bras droit, et dans l’immédiat, je suis en train de me positionner sur un quatrième immeuble.

    Comme l’a dit Aurélie, les meilleures affaires sont avec les particulier pressés d’une part, mais qui sont aussi en mesure de baisser leur prix. Personnellement mes offres se situent au minimum 25% en-dessous du prix de vente, mais je dois aussi préciser que j’évite pour l’instant les grandes villes, ce qui me permet de dégager du cash-flow positif tous les mois et de continuer à investir (jusqu’ici tout du moins). Je prévois de recentrer mes investissements vers les grandes villes lorsque ma SCI aura remboursé ses emprunts.

    Bonne journée à Maurice.

  5. oliver 28/02/2017 Répondre

    Bonsoir Cédric
    Je comprends bien ton désappointement….l’arnaque est légion dans ce domaine, mais il y a aussi des gens corrects comme dans beaucoup de domaines….
    Bravo pour ton feeling, attention au dessous de table qui “se donnaient” à la signature de la promesse et que tu n’es pas sur de revoir si le bien est préempté ou que la vente ne se fait pas…
    Ton intermédiaire aurait à mon sens du faire preuve d’un peu plus de professionnalisme pour clarifier les choses avant de te faire déplacer…
    Maintenant compte tenu du fait que tu es installé à Maurice, il y a à mon sens d’autres pays beaucoup plus intéressants ou tu pourrais investir dans l’immobilier, La France détenant des records de fiscalité dans ce domaine.
    J’en profite pour te remercier des vidéos que tu postes régulièrement et qui sont toujours d’une excellente qualité.

    Bien à toi et aux tiens
    A Bientôt

    Olivier

  6. Henri-Paul Bronsard 28/02/2017 Répondre

    Bonjour Cédric,
    Cette histoire est bien intéressante par le fait qu’il établit une VRAIE différence entre ce type de personnage et TOI qui est une espèce RARE dans le domaine de la finance. Tu as respecté ta parole dans ta présentation de ton produit. Je suis un élève du cours et je suis enchanté de ce que j’apprends dans cette formation et de toutes les informations que mon dossier de cours contient et que je peux retrouver au besoin. C’est vraiment formidable.
    Encore merci et je suis certain que l’école t’apporte beaucoup plus de satisfaction.

    Bonne fin de journée et au plaisir. Surtout, il faut garder ton respect de ta parole.
    Henri-Paul Bronsard

  7. Aurelie 28/02/2017 Répondre

    Bonjour Cedric,

    Dommage qu’Etienne n’ait pas eu connaissance de la mauvaise reputation de ce marchand de bien avant de te faire te deplacer !

    De mon côté, je n’achete jamais de biens immobiliers à des marchands de bien car leur but est souvent de se faire une belle plus-value, donc difficile de négocier avec eux. Il est preferable de traiter avec des particuliers qui sont préssés de vendre (mise sous tutelle, problème avec le fisc, héritage, etc…). Se renseigner sur le profil du vendeur est hyper important.

    Ton experience avec ce marchand de bien t’a peut etre semblé negative , mais au final, tu as appris beaucoup. Et puis cet immeuble ne semblait pas l’affaire du siecle non plus, d’apres ce que tu decris.

    Tu reviendras à l’immobilier surement plus tard et tu feras une belle operation, fort de ce que tu as vécu.

    Tres belle soirée à toi,

    Aurelie

  8. LE LOCH 28/02/2017 Répondre

    Bonjour Cedric

    L’expérience que tu viens de vivre est un classique de l’immobilier !

    A priori l’immobilier physique n’est pas pour toi: contente toi de l’achat de parts de SCPI telles IMMORENTE ou autres qui t’offrirons actuellement un rendement brut de 4.5 à 5 %sans les soucis de la gestion.
    Bon il ne faut pas oublier les impôts pour ce qui te concerne: à priori un prélèvement forfaitaire mais il vaut mieux que tu consulte la convention franco mauricienne que je ne connais pas.
    Pour la CSG et la CRDS a priori tu dois pouvoir y échapper puisque non résident: la aussi vérifie car les impôts en France se battent pour que tu finance le système social.

    Bien à toi.

    Charles

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*