Bienvenue chez les fous (guide pratique pour s’affamer & frôler la mort)

Si nous simplifions l’équation humaine, nous pouvons dire que nous cherchons tous à atteindre 2 résultats :

  • Le 1er est de nous sentir vivants, en expérimentant des émotions fortes.
  • Le second, c’est que l’on s’enrichisse pour accéder aux ressources qui nous permettront de nous sentir vivant.

Dans ce trader Mindset nous allons voir pourquoi il est nécessaire de frôler la mort pour se sentir en vie et pourquoi il faut s’affamer pour s’enrichir.

 

Bienvenue chez les fous !

Cette réflexion a débuté devant les premiers épisodes de la série Netflix « 3% ».

Il y a dedans ce personnage qui a le rôle de Dieu.

Il doit mettre à l’épreuve la population humaine pour en extraire des élus.

Il a un rituel solitaire matinal assez sympa :

  • Il tente de se noyer dans son évier TOUS les jours

Pourquoi fait-il cela à votre avis ?

Dans le même genre, mais un peu moins hardcore, j’ai deux amis entrepreneurs qui sont devenus addicts aux douches glacées matinales (voir la méthode Wim Hoff).

Aujourd’hui, leur plus grande crainte quand ils voyagent en pays tropical, c’est de ne pas avoir d’eau froide à leur hôtel !

 

L’expérience du CONTRASTE pour se sentir EN VIE

Avec ces 2 exemples, nous constatons que l’expérience du contraste se fait au niveau physiologique.

Ces chocs sur le corps permettent à l’homme de frôler de plus ou moins près un état critique.

Si bien que le retour à la normale aura une saveur exquise.

Ces impacts sont aussi comme un fil rouge nous permettant de rester connecté au référentiel de vie de mère nature.

Je m’explique.

Le monsieur de la série Netflix qui se prend pour Dieu… a la responsabilité des conditions de vie de 100% de la population mondiale.

Ainsi, le fait de devoir frôler la mort chaque jour, lui permet de ne pas perdre des yeux ce que le ressenti primal de La Vie signifie.

Cela peut sembler perché comme stratégie, mais sachant qu’il est en charge de faire vivre le même genre d’expérience à la population mondiale, cela parait en fait beaucoup PLUS SAIN que MALSAIN.

Pourquoi ?

Car il reste connecté à la réalité du monde qu’il administre.

Je vous ai présenté 2 exemples un peu extrême : se noyer et pratiquer la douche froide.

Pour le commun des mortels, nous sommes à la recherche d’un contraste plus doux.

Nous voulons expérimenter, au niveau de la matière, des sensations, des émotions et donc générer des situations qui nous font nous SENTIR EN VIE.

Nous sommes à la recherche de contraste, mais pas poussé au point de frôler la mort.

 

L’argent est une porte d’accès au monde du contraste

S’il existe une multitude de ressources gratuites nous permettant d’expérimenter cette sensation de contraste…

… il faut reconnaitre que de nos jours, les ressources qui nous attirent le plus sont généralement payantes.

 

Et comme nous avons besoin d’expérimenter ce qui fait CONTRASTE avec NOTRE CADRE de vie, notre regard se dirige naturellement vers :

  • Des voitures rapides et bruyantes, des voyages à l’autre bout du monde avec les enfants ou les amis, des belles propriétés, des beaux hôtels et restaurants, des beaux vêtements.

Toutes ces ressources permettent de donner du sens à notre incarnation dans le monde de la matière.

 

S’affamer pour s’enrichir

Pour obtenir cet argent, beaucoup vous diront qu’il faut « être dans l’abondance » et le monde de l’abondance se déversera sur vous.

A l’exception qu’une petite variable se cache dans cette équation pour qu’elle fonctionne.

Il est vrai qu’il faut avoir un focus déraisonnable pour atteindre l’univers de l’abondance, cela afin de ne pas se disperser dans cent projets de vie à la fois.

Mais surtout, il faut être littéralement AFFAME quand on débute un nouveau projet.

Pourquoi affamé ?

Car c’est quand on meure de faim, et uniquement pendant ce stade de famine, que nous n’avons aucun effet de levier, et aucun filet de sécurité.

Nous n’avons aucun acquis, aucune fondation sur lesquels nous pouvons nous reposer pour ralentir la cadence.

Nous sommes entre la vie et la mort.

C’est comme si notre corps avait 0% de matière grasse et donc 0 stock pour assurer notre survie du lendemain.

Nous devons donc fonctionner et agir comme si l’instant actuel devenait une question de vie ou de mort.

Dès lors, cet état d’esprit de survivalisme permet de générer de la vélocité, du momentum, sur lequel nous pourrons (beaucoup plus tard) nous appuyer pour travailler 4H par semaine au lieu de 24H/jour.

80% des riches de notre monde sont issus de cette génération, et n’ont donc pas hérité.

Ca signifique que ces 80% de NOUVEAUX RICHES étaient affamés et n’avaient RIEN A PERDRE : ni argent, ni réputation, ni statut social, ni respect d’une haute caste.

 

Investir en bourse comme un AFFAME, ça marche comment ?

En spéculation, on avance bout de viande après bout de viande, trade après trade.

Chaque transaction doit être considérée comme une question de vie ou de mort.

Cela implique de se préparer psychologiquement à faire le deuil de l’argent que l’on va mettre sur la table.

Cet angle de vue permet d’approcher les marchés de manière primale et non comme un joueur de casino.

Du coup cela permet d’appréhender le pari d’un point de vue de son potentiel de gain mais aussi et surtout de l’impact de sa perte sur notre compte bourse.

Est-ce que cette perte sera un acte criminel pour notre compte ou sera-t-elle justifiable ?

Je réponds à toutes ces questions et à bien d’autres dans cette webconférence en replay :

=> Recevoir la webconférence sur les 5 phases qui séparent le boursicoteur débutant du spéculateur rentable

Au cours de cette webconférence, je vous raconte mon histoire vécue et mes meilleurs conseils pour atteindre avec le moins de casse possible la phase 5.

 

Bonne découverte

Cédric Froment

3 Commentaires

  1. Yannik Rospars 20/07/2019 Répondre

    Cedric,

    LIsant vos mainsets depuis quelques mois, je vois vos acquis remarquables et vos potentiels réjouissants non accomplis.
    Vous êtes toujours néanmoins du côté ordinaire du miroir ou sur la rive ordinaire du fleuve de vie qui alimente le monde des formes.
    Si vous venez en France, venez me voir, je vous invite, nous pourrons déjà en parler; je suis un médecin retraité, questeur de l’ultime depuis bientôt 65 années, qui vit dans un charmant petit villagede l’Occitanie langedocienne : Saint Guilhem le désert.

    Je vous salue amicalement,

    Yannik Rospârs

  2. Auteur

    Ahah je teste la douche froide depuis hier soir 🙂

  3. Eric E.(LSL 3.0) 17/07/2019 Répondre

    Bonjour Cédric,

    Je confirme l’énorme bienfait pour la santé et sensation de bien-être qu’apporte la méthode de Wim Hoff (dit “iceman”). Même si je n’en suis pas à nager comme lui parmi les icebergs !
    Ton prochain défi après les anneaux ?

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*