Devenir trader de génie

Les traders discrétionnaires qui ont un peu de bouteille, sont capables de dissocier les bonnes opportunités de trading des plus mauvaises. Cette capacité se développe au contact des marchés avec l’expérience.

Par opposition, les robots ne font qu’exécuter des règles, et cela sans aucune finesse. Certes ils font moins de graves erreurs et arrivent à générer des retours sur investissement, mais ils sont aussi privés de l’espoir de devenir brillantissime un jour.

Je vais vous présenter ma perception de l’évolution d’un trader en 3 étapes.

 

 .

Etape 1 – La période d’apprentissage du trader :

la mémoire et l’expérience

.

Les spéculateurs passent la majeure partie de leur temps à rectifier leurs stratégies de trading pour que ces dernières “collent” au marché. Cependant le marché change constamment. Il peut être directionnel ou en range, et cela avec ou sans volatilité. En gros le marché s’occupe de leurrer les traders pendant une bonne partie de leur apprentissage.

En effet, c’est seulement lorsque le trader comprend qu’il n’y a pas de méthode parfaite, qu’il a l’expérience suffisante pour commencer à gagner de l’argent.

Cette période pendant laquelle il se fait balader par le marché est nécessaire. Mais elle peut être plus ou moins longue en fonction de la personnalité de chacun.

.

.

Se faire balader par le marché a du bon !

Pendant la période d’apprentissage, chaque trader développe une mémoire visuelle et sensorielle que certains appellent “intuition”. Pour ne pas le citer, Charles Dereeper est un grand trader intuitif qui a passé….les 15 dernières années de sa vie à suivre chaque jour les fluctuations du CAC40 ! Intuition ou expérience ? la frontière est subtile. En tout cas, ce qui est certain, c’est que toute cette mémoire du marché, si elle est bien utilisée par le trader, peut mener à des réussites financières hors normes. C’est la raison qui me fait penser que se faire balader par le marché a du bon tant que l’impact financier reste faible.

 .

.

Etape 2 – Quel genre de personne êtes-vous ?

.

.

Que l’on soit un trader “apprenti” ou expérimenté”, on peut résumer l’acte de trading selon 3 types de personnalité.

J’ai biensur vulgarisé ces 3 profils car certains traders ont des personnalités qui reposent sur un mix des 3 mais sans constance significative.

.

.

A – Le sanguin qui finit toujours par faire exploser son compte.

De temps en temps, il prend quelques paris trop risqués alors que la situation de trading ne s’y prête pas. Soit il n’a pas suffisamment d’expérience pour discerner ce qu’est un bon contexte trading d’un mauvais. Soit il est influencé par des éléments externes au marché, et, qui le poussent agir en “aveugle” sur le marché. Il finit toujours par fumer son compte à cause d’une prise de risque injustifiée compte tenu du contexte de trading.

 .

B – Le sage qui trade avec beaucoup d’équilibre et de retenue.

On peut le comparer à un robot. Mais c’est souvent un passionné qui va tout faire pour éviter d’épuiser ses cartouches financières afin de rester le plus longtemps dans la partie. Il développe, à son rythme, une expérience du marché qui le conduit à devenir rentable. Cette nature de traders est bien plus intéressée par le marché que par l’argent. Il ne prend jamais des risques importants, et cela même s’il sait qu’une situation de trading est exceptionnelle. Il se bride délibérément et ferme la porte aux gains atypiques, mais aussi à la ruine.

Idéalement, la majorité des opérateurs devraient vouloir tendre vers ce genre de comportement pour mettre ensuite un pied dans le trading de génie. Cela permettrait d’éviter 99.99% des comptes ruinés.

 .

C – Le génie qui finit toujours par faire exploser son compte dans le bon sens.

Le trader de génie est capable de mettre le paquet sur quelques rares trades tout en restant très équilibré sur le reste de ses autres transactions. Cette capacité lui permet de faire exploser les compteurs. Il a l’expérience du marché et son niveau de conviction peut le pousser à prendre de très gros risques en situation bien choisie. Il est connecté aux marchés : il trade ce que le marché lui dit, pas ce que son entourage lui fait ressentir.

Ce profil n’est pas courant. Certains traders arrivent à maintenir cet état “C” pendant plusieurs mois ou années, mais rares sont ceux qui le possèdent à vie. Pourquoi est-ce si difficile ? Car c’est un mélange du trader A et B. Et qui dit trader A, dit aussi prise de risque pas forcément justifiée par un contexte de trading favorable, mais dû à un élément de l’entourage du trader. Il se retrouve alors en aveugle sur ses positions. La perte engendrée peut anéantir son compte de trading et sa confiance en lui. Le génie joue avec le feu avec finesse et intelligence. Lorsqu’il s’agit de trader, il a cette capacité à rester hermétique aux émotions que son entourage peut lui faire éprouver.

 .

.

Etape 3 – Le trading à haut niveau est un acte de foi

.

Pourquoi les traders de génie font des bons et gros coups et pas les autres ?

.

Je pense que le secret réside dans la force de conviction. Et cette émotion repose sur un édifice qui a été construit dans le temps :

.

– Le trader a développé une mémoire du marché. Mais aussi une expérience émotionnelle et sensorielle du trading grâce à la pratique répétée de cette activité.

.

– En découle une capacité de discernement  entre le bon contexte de trading, de celui sans intérêt. Cela permet au trader de toujours choisir le risque en adéquation avec le contexte. Cela signifie que la plus part du temps, il s’abstient de trader tout ce qui est “moyen”, et il pari de petites sommes sur des bons trades (à la façon du trader B). De cette manière il reste toujours frais et confiant dans son trading.

.

– Il est alors sur la route du niveau “d’expert”. Le trader est capable de reconnaître des situations exceptionnelles mais ce n’est pas suffisant, il doit pourvoir mettre le paquet ! Rappelons que nous tradons l’incertitude et les probabilités. Ce genre de pari relève de l’acte de foi et non du pure acte impulsif. C’est pour cela que la frontière entre le trader A et C est si subtile.

La trader A est incapable de faire des gros trades sous la coupe d’un édifice solide. S’il gagne gros ce sera par pur hasard. Ce n’est pas pour rien qu’il finit toujours par cramer son compte.

Tandis que le trader C sera obligé de se prendre de temps en temps des grosses claques à cause de ses rares mais grosses prises de risque. Mais la majorité de ses gros paris auront un impact financier exceptionnel. Je vous invite à découvrir l’article traitant des pertes et gains d’un talent francais alias “Dioup”.

.

Que vous le croyiez ou non, certains traders de génie sont capables d’actes de foi bien plus élevés que les religieux pratiquants.

 

News4PDF Gratuit Decouvir bleu La saison des résultats commence aujourdhui !

Découvrir ces 4 PDF gratuits en cliquant ICI.

.

Cédric Froment – Prop Trader

Vous appréciez cet article ? partagez le sur Facebook et Twitter !

 

 

2 Commentaires

  1. agassa 01/05/2014 Répondre

    je ne suis qu un debutant mais j entrevois une facon de conception de ce site extraordinairement differente des milliers sur lesquels je me suis planté a mille reprises!que du meilleur j envisage.au plaisir!

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*