Inflation – Après Weimar et le Zimbabwé…l’europe ?


Plus je vieillis et plus je me rends compte à quel point la spéculation est similaire au métier de sniper ou à… du surf.

Pour faire simple, il ne se passe rien pendant un temps prolongé et puis, d’un seul coup, tout se joue en un espace de temps ultra restreint.

Le surfeur consulte en permanence les cartes météo.
Il se rend chaque jour sur ses spots favoris à la recherche d’une bonne session de surf.
Mais dans l’année, les jours inoubliables se comptent sur les doigts d’une main.
Et pour ne pas les louper il faut être TOUS LES JOURS aux aguets.

Idem pour le sniper.
Il n’a pas une mitraillette entre les mains… il n’a donc pas le droit à l’erreur.

En ce moment, en bourse les liquidités changent massivement de poche.
Les signaux se multiplient.
C’est une période charnière pour vos paris spéculatifs.

Je vous présente tout ça dans la vidéo hebdo.
Mais si vous ne devez retenir qu’une seule chose…

…apprenez à entrer au bon moment sur vos paris boursiers. Car tout le reste s’alignera automatiquement sans même avoir à comprendre quoi que ce soit à l’économie ou à la géopolitique.

Bon visionnage
Cédric Froment

PS : Savez-vous que 90% d’un bon trade se fait grâce à un bon timing à l’achat ?

 

Ça veut dire que :

  •     la plus-value se fait à l’achat
  •     les mauvaises émotions d’un trade se neutralise à l’achat
  •     les probabilités de réussite et d’espérance de gain se calculent à l’achat.

 

C’est pourquoi il est si important d’entrer au bon moment.

Un bon timing d’entrée en position conditionne absolument TOUT le reste.

Je vous enseigne cela dans le programme « Entrer au bon moment » qui ferme ses portes dimanche soir.

 

Inscriptions aux emails privés: ici  et mon Canal Telegram.

4 Commentaires

  1. LEAMAR1 13/03/2022 Répondre

    Tout à fait d’accord avec Cédric et Philippe. On ne s’est plus de quel côté se tourner, même les intervenants spécialistes
    en placements financiers ont des avis différents. Je crains que l’accumulation des événements depuis 2 ans (covid, achat
    des actifs nationaux par les Féd., création de monnaie artificielle, inflation des matières 1éres, guerre) ne nous conduise
    vers une situation de stagflation (terme qui n’a plus été employé depuis 1973 ?). Un nouveau paradigme est en train de
    s’ouvrir, les plus chanceux y trouveront leur compte, mais pour la majorité ? Farid, ton optimisme est de rigueur et tu dois
    passer par ce genre d’expérience pour consolider tes acquis, mais honnêtement je ne suis pas sûr d’être aussi optimiste
    que toi.

    • Farid Team Cedric 14/03/2022 Répondre

      Comme tu le dis, personne ne sait, personne ne prédit l’avenir. Au pire, on est cash ou sur des positions qui profitent de ce qu’il se passe ( Ble, Or par exemple ) et d’autres, et plus le marché baisse, plus ce sera une occasion de profiter des soldes, et surtout de repartir dans un futur bull market.

      Toutes les crises se sont suivies d’un bull market, le soleil reviendra forcément, sauf si on part bien sur sur une guerre nucléaire et la fin du monde économique, voire du monde tout court

  2. Humblot Philippe 12/03/2022 Répondre

    Merci Cédric, qu’elle m…..
    inversion au cas de fin de guerre,
    Mais la saisonnalité bien connue ne sera pas pour 2022.
    Une année qui va être difficile.

    • Farid Team Cedric 12/03/2022 Répondre

      L’avantage, après la pluie l’arc en ciel puis le beau temps

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*