La TraderTurtle conçue à Maurice (élève Le Spéculateur Libre)


Cet article a été écrit par Nicolas, le Success Manager de notre communauté, et élève de la promo LSL 1.0 (école Le Spéculateur Libre).

 

Cela fait maintenant plus d’un an que nous travaillons ensemble avec Cédric.

Élève de la première promotion de son école LSL, c’est le hasard qui nous a fait nous croiser à un événement physique.

Naturel et humble, Cédric est en « vrai » comme il apparait dans les Lives de l’école chaque semaine pendant l’année LSL : décontracté et équilibré.

On attendrait presque impatiemment le jour où il fera « enfin » un gros craquage impulsif plutôt que des choix raisonnés et maitrisés. 😉

De cette rencontre, nous avons gardé un bon contact.

Peu après il m’a expliqué chercher un assistant. L’idée me plaisait, j’ai accepté l’essai et je l’ai concrétisé par la suite dans ma vie de tous les jours.

 

« La tortue tradeuse conçue à Maurice» (élève Le Spéculateur Libre), étrange titre pour débuter un article!

En fait, nous voyons plus loin. C’est toute une série d’article qui éclot aujourd’hui.

La tortue (« Turtle ») a été le surnom donné aux étudiants d’un groupe de traders dans les années 80.

A cette époque, Richards Dennis et William Eckhardt, deux amis et légendaires négociants en matières premières ne peuvent conclure un long débat qui les divise.

Eckhardt pensait que dans le trading, il n’y a pas de miracle.

On a le « sens du trading » de manière innée ou on ne l’a pas du tout. Il appuyait ses propos en mettant son ami Dennis en exemple par son succès incroyable : Dennis a bâti une fortune de plus de 100 M$ à partir d’une mise initiale de 5000$.

 

Dennis, à l’opposé, soutenait que n’importe qui pouvait devenir trader

Le moment sympa de ces débats créatifs entre amis, c’est quand l’une des deux parties tend sa main à l’autre en lançant : « on parie ? ».

Ce jour-là, Dennis suggéra de tester en réel son hypothèse : il proposa à Eckhardt de recruter et former au trading un groupe de novices sans connaissance aucune sur la matière, puis de les faire trader avec son propre argent !

Contre toute attente, Dennis remportera son pari. Ses étudiants, ou « Turtles », ont au final gagné 175 millions de dollars en seulement 5 ans.

A partir d’une banale annonce de recrutement dans un journal, et par l’enseignement d’une méthode éprouvée, Dennis a éclaté à Wall Street le mythe du trader surdiplômé des prestigieuses universités, en formant 23 novices au trading, devenus millionnaires depuis.

 

30 ans plus tard… de Wall Street à Maurice, Cédric Froment renouvelle l’expérience

J’ai appris à trader par la méthode LSL, tout comme les tortues de Wall Street l’ont fait avec la méthode de Dennis.

Non je ne suis pas millionnaire, mais laissez-moi 5 ans ^^ …

A la manière même de l’annonce dans le journal, je recevais en Septembre 2016 des mails annonçant l’ouverture de l’école LSL1.0.

J’étais surexcité, cela semblait trop beau.

Il fallait quand même « casser le cochon » pour y rentrer, et madame à côté me faisait des yeux un peu froncés.

Il n’y avait pas à ce moment les retours de commentaires positifs, car l’école ouvrait pour la première fois.

 

LSL est l’achat le plus déraisonné de ma vie

« Mais qu’est-ce que je suis en train de faire … ». C’est ce que je pensais, la CB en main, au moment de m’inscrire en ligne.

« Un achat non-sens, pour une école qui ne figure sur aucune liste officielle de l’éducation nationale… »

Ce sera pourtant un des choix les plus rationnels que j’ai pu faire.

Un an après, je relis le commentaire que j’ai laissé, c’était peu avant de faire l’essai avec Cédric.

Il m’est agréable de relire ce commentaire. Je pense toujours aujourd’hui, chacun des mots écrits.

Agréable, car entre le moment de sa rédaction et maintenant, j’ai continué de progresser, bien plus que je ne le pensais.

Les bons contacts avec les membres du groupe sont toujours là, et la communauté privée perdure au-delà de l’école. Nous travaillons maintenant le Mindset et la qualité de nos trades.

C’est « l’après », et il est très intéressant.

Mais pour que ce socle de Mindset devienne solide, je n’avais pas conscience que le lot de connaissances LSL me serait autant utile, et me permettrait d’avoir une direction pour continuer à apprendre encore.

 

J’ai dû reconstruire tous mes codes et toutes mes valeurs

De formation paramédicale, je côtoie souvent des blouses blanches médicales qui ont étudié bien plus que moi, pendant au moins l’équivalent de la moitié de ma vie.

Ce sont des « pointures » dans leur domaine, mais parfois tellement maladroites humainement.

Le contraste est saisissant, souvent chez ces jeunes pointures.

Leur parcours est le fruit d’années de classes préparatoires, de concours, de classement national, de compétition pour le choix des meilleurs stages universitaires, des meilleurs services pour exercer, des meilleures recommandations, pour juste s’assurer une place « fixe ».

Le stress et la promesse d’une place leur apprend à écraser leur confrère, à ne pas s’embarrasser du superflu… à survivre dans ce système.

Ce sont donc des praticiens admirables, mais certains pêchent parfois sur le plan humain.

 

Être le meilleur, être le premier… n’apporte rien sur une échelle d’humanité

Du moins par notre système scolaire/universitaire. Ce n’est pas ce système qui enseigne de l’humanité.

Paradoxe ici, que de soigner des gens sans savoir les comprendre.

Avec le recul, notre société est remplie de paradoxes, mais ce n’est pas le sujet.

Je comprends surtout que notre ouverture aux autres n’est pas considérée comme nécessaire dans notre travail de tous les jours, dans notre société.

Elle est donc d’autant plus appréciée quand elle est présente.

Elle fait même toute la différence pour un patient, à qui on prend le temps d’expliquer, avec un langage adapté, où se situe son problème médical, et comment on peut le traiter.

 

Exit le stéréotype du TRADER de Wall Street, qui écrase tout sur son passage. Le système de l’école LSL ne nous encourage pas à être le meilleur

J’entends déjà les commentaires : « Si je ne deviens pas le meilleur, alors à quoi ça sert ? ».

Effectivement, l’école LSL ne nous encourage ni à être le meilleur, ni à amasser des millions, tout du moins pas directement.

L’école nous encourage à nous développer, car devenir riche avec un esprit pauvre rend… malheureux.

Dans l’école, nous créons de la richesse en nous, que nous partagerons avec nos autres tortues : celles du groupe privé.

 

– Seul on va vite, à plusieurs on va loin –

 

L’avantage indéniable du groupe, est de pouvoir partager nos succès, nos erreurs, de trouver un grand frère « Turtle » qui vient nous expliquer un point sur lequel ce n’était pas encore clair à nos yeux.

 

J’ai assisté à la naissance de véritables bébés tortues à Mayotte en 2008… et aux tortues tradeuses à Maurice en 2017 !

 

Le spectacle ne s’oublie pas :

Tels des petits soldats qui sortent la tête du sable, l’allure frêle, mal préparés, qui développent une démarche maladroite et mécanique avec une idée unique :

Rejoindre l’océan.

Il y a toujours des frégates, ces oiseaux qui patientent en cerclant au-dessus pendant l’éclosion des œufs.

Les bébés tortues sont des prises de choix : faciles et vulnérables. Tous se ruent vers l’océan par salves, et c’est leur nombre qui fait leur chance de survie.

Lorsque la petite tortue entre à l’eau, la première vague la ramène sur sable, loin en arrière, et de nouveau vulnérable.
On se demande à ce moment, devant ces 50 grammes de carapace molle et de palmes, comment elle ne va pas se noyer. Le temps que la question se pose, la vague d’après l’emporte, comme si l’océan l’avait happée.
Ces 50 grammes ne sont rien dans l’océan où elle évolue, et il y aura toujours de nouveaux bébés tortues qui tenteront de rejoindre la mer, peu importe le danger.

Car l’océan se moque éperdument du bien être des tortues, elles doivent apprendre vite, par elles-mêmes, et compter sur leur bonne étoile pour survivre les premières semaines.

Pour le trader qui se lance en bourse, il en est de même.

Faites l’exercice : remplacez, dans le paragraphe ci-dessus, le mot « tortue » par « trader » et le mot « océan » par « marché boursier ».

 

Et là vous comprendrez que pour le marché… nous ne sommes rien !

Nous sommes des êtres très vulnérables à nos débuts de trader.

Nombre de jeunes traders se font délester rapidement de tout, en moins d’une année de trading, avec le goût amer d’une injustice et les poches vides.

Mais la justice est un sentiment créé par l’homme, que la nature ou le marché boursier ignore.

De nouveaux traders écloront de nouveaux et tenteront de rejoindre l’océan, et viendront remplacer les effacés.

De quelle vague serez-vous ?

 

Protégez votre meilleur investissement (vous!)

Je reste persuadé que nous avons tous un rôle bienveillant à jouer sur cette planète, que travailler pour la recherche de l’équilibre est préférable au dogme du profit maximum.

Ce jour-là, sur la plage de Moya, j’ai participé avec une association locale, à l’accompagnement des bébés tortues vers la plage.

Il ne faut pas les toucher, juste leur assurer chemin libre vers la mer, ne pas faire le travail pour elles.

Les scientifiques expliquent que la tortue s’imprègne du frottement sous sa carapace du sable qui crée des sillons dans son ventre mou, et lui assure un lien particulier sur ce lieu de naissance, sur cette plage.

 

Ce run vers la mer est sa première expérience, la plus fondamentale

Elle cristallise un repère avec cette plage qui lui permettra de la retrouver, de revenir y pondre des années plus tard sur son lieu de naissance.

L’image est belle, et j’aime y trouver des liens avec l’école LSL.

Assurer le chemin vers la mer des nouvelles « Turtles » en les préparant à évoluer dans l’océan.

Car pour la tortue comme pour le trader, la meilleure amie devient la solitude.

Que vous l’aimiez ou non, c’est elle qui vous aime.

 

Les spéculateurs évoluent dans un univers de solitude

Vous parlerez difficilement de trading à vos proches, à votre famille, à vos amis. Si vous le faîtes, ils porteront un regard différent sur vous, verront un déséquilibre interne, un appel au secours.

Au mieux, ils ne comprendront pas ce que vous leur expliquez.

C’est l’un des aspects les plus difficiles du trading.

Généralement, vous êtes seul dans votre apprentissage, dans vos choix, dans vos échecs et vos doutes.

C’est encore un parallèle vers la tortue qui évolue seule.

Heureusement, la Tortue Tradeuse Mauricienne est une espèce un peu à part : elle a la fibre communautaire.

Et même si elle ne pense JAMAIS comme la foule, elle se sert de l’énergie de la foule.

 

Psychologie : foule VS tortue tradeuse

La foule

En temps normal, les gens redeviennent primitifs et enclins à l’action lorsqu’ils intègrent une foule.

La foule est plus grande et plus forte que l’individu, on ne peut discuter avec elle.

Elle aspire et transforme la pensée de l’individu.

Les gens dans la foule deviennent impulsifs et incrédules.

C’est d’ailleurs le mode de fonctionnement d’un marché boursier, la psychologie des foules se traduit sur les graphiques boursiers par des mouvements émotionnels.

 

La TraderTurtle de Maurice

Garder votre pensée individuelle, dans un fonctionnement de foule, vous donnera l’avantage pour trader.

C’est ici que la communauté de l’école diffère de la foule, car elle grandit avec les idées de chacun.

Sa richesse vient du cumul des pensées individuelles, à l’opposé de la pensée massive et unique de la foule.

Alexandre Elder (livre « Vivre du trading ») distingue sur les marchés boursiers, les loups des moutons qui se font tondre.

Fort heureusement, il n’y a pas de laine sur la carapace des Tortues Mauriciennes.

 

Il ne faut pas rêver: s’inscrire à l’école ne suffit pas

Le mois dernier, j’ai été pris à défaut… par les enfants d’un ami, qui avaient 10 et 12 ans.

Ils m’ont montré des astuces sur mon iPhone (que j’utilise pourtant depuis 8 ans…) que je ne connaissais pas. C’était presque effrayant !

Nous apprenons tous vite, selon notre motivation.

C’est elle qui nous drive, qui transforme l’énergie d’un sprint initial en carburant pour un marathon. Avec la motivation, vous êtes capables de tout.

Apprendre à faire du trading exige de travailler dur, d’y passer beaucoup de temps et d’énergie. C’est un travail pour lequel le groupe privé de TraderTurtles est un soutien essentiel.

 

La vie est trop courte pour être “petite”… voyez loin !

Que ferez-vous dans 3 ans ? Cédric lui le sait…

Il a « craqué » pour nous l’an passé.

Il a choisi d’offrir « LE » lieu de rencontre qu’il estimait nécessaire pour sa communauté de TraderTurtles.

Dans quelque temps, ce repère grand standing sera terminé, et permettra aux élèves les plus sérieux et les plus motivés de profiter de l’appartement (et de la piscine et de la salle de sport…) sur l’ile Maurice même !

 

  

 

L’avant-projet (ci-dessus) donne envie, c’est comme on dit « une belle carotte » pour nous motiver à rester focus et rigoureux en bourse.

Et c’est aussi un futur lieu de création d’expériences humaines.

 

Alors posez-vous la question: ferez-vous partie de ces expériences ?

Les inscriptions publiques ouvrent bientot (début septembre).

A votre succès.

Cédric & Nicolas.

19 Commentaires

  1. Raphaël 27/08/2018 Répondre

    Merci pour ton article, je l’ai particulièrement apprécié.
    Ayant déjà acheté les formations de swing trading, je pense débord finir de me concentrer sur celles-ci (je suis en train de finir le trading de news), mais j’aimerai savoir ce qu’apporte l’école en plus du pack complet de swing trading ?
    Merci d’avance pour ta réponse.
    Raphaël

  2. Florent 24/08/2018 Répondre

    Salut,

    Super article, j’ai également eu la possibilité d’entrer dans LSL mais je préfère d’abord
    progresser sur les formations, qui c’est peut-être l’an prochain ?

    A bientôt,

    Florent

    • Auteur
      Cédric Froment 24/08/2018 Répondre

      Merci pour ton retour Florent. Au plaisir de tes retours de trades 😉
      Nicolas

  3. Nils 20/08/2018 Répondre

    Hello Nicolas !

    Bravo pour ton article, très bien construit !
    Je suis trop content de faire partie de la team des turtles de LSL !

    Bien à toi,

    Nils

    • Auteur
      Cédric Froment 24/08/2018 Répondre

      Merci Nils, ça fait plaisir cette petite tape dans le dos 😉
      Nicolas

  4. Vincent 19/08/2018 Répondre

    Bonjour,
    Combien de temps doit on consacrer par semaine à cette formation ?
    Combien de temps y passez vous chaque jour en moyenne après la formation ?
    Je n’ai encore rien vu sur les résultats qu’obtiennent les élèves
    Que pouvez vous nous dire à ce sujet et si vous n’en savez pas grand chose alors donnez nous les votres en nous disant si vous pensez être parmi les meilleurs, les moyens ou les moins bons.
    Merci d’avance

    • Farid, Team Cédric 24/08/2018 Répondre

      Bonjour Vincent,

      ♠ Durant la formation, cela peut varier suivant les semaines, mais tu peux compter environ 2 a 3h par semaine a consacrer a la formation en elle même.

      ♠ Après la formation, il faut compter environ 30 min par soir.

      ♠ Cédric publie sur le blog de temps en temps les tracks records d’élèves quand ils nous les envoient, tu peux en trouver aussi ici: https://e-devenirtrader.com/le-speculateur-libre-lecole-de-bourse-en-ligne/
      Les performances peuvent varier suivant les élèves, leur expérience ( complètement débutant ou non avant de s’inscrire ), la gestion des émotions ainsi que les conditions de marché. Nous visons du 30% en moyenne avec un money management conservateur.

      A bientôt

  5. Thomas 18/08/2018 Répondre

    Très bon article Nicolas et inspirant. Bien joué ! Je tenterai LSL cette année ou l’année prochaine. Hors sujet : bien joué pour ton action avec les bébés tortues sur la plage; c’est très important 😉

    • Auteur
      Cédric Froment 24/08/2018 Répondre

      Merci Thomas 😉
      C’est effectivement une expérience incroyable à vivre.
      Au plaisir d’en partager d’autres.

      Nicolas

  6. Ben 18/08/2018 Répondre

    Bonjour Jordan,

    Comment êtes-vous parvenu à rejoindre l’école via une inscription privée… ? Je suis inscrit aux newsletter mais je n’ai pas vu l’information passer.

    Merci 🙂

    • Jordan 20/08/2018 Répondre

      Hello Ben,
      Il faut déjà être client pour bénéficier des inscriptions privées !
      Jordan

  7. Maris mehdi 18/08/2018 Répondre

    Bonjour Cedric j’ai acheté la formation complète swing trader pro en février et je suis vraiment très satisfait c’est vraiment très complet et cela ma vraiment aidé a progresser beaucoup plus rapidement. Ma question est pourquoi ne pas également instaurer un système ou nous pourrions également echanger entre nous partager nos expériences. Je comprends évidemment qu’il ya ce côté de la promotion de l’école pour pouvoir partager avec d’autres mais puisque l’école est plus axée hebdo ca serait quand même génial si on pouvait nous aussi avoir un forum uniquement accessible au élèves ayant acquis la formation complète swing trader pro… En espérant une reaction de votre part ! Effectivement étant belge il n’y a pas beaucoup de personnes avec qui je puisse partager cette passion… Bonne journée Cedric et son équipe !

  8. Farid, Team Cédric 17/08/2018 Répondre

    Merci à toi Jordan,

    Tu fais parti de cette futur vague de motivation qui inspira de nombreuses bébés tortues tradeuses

    A bientôt dans l’école!

  9. Jordan 17/08/2018 Répondre

    Merci.
    Merci pour cette nouvelle vague de motivation. Je me suis inscrit à LSL 3.0 (inscription privé / non publique) il y a quelques jours et j’ai tellement hâte…

    • Fabien 17/08/2018 Répondre

      Je suis également inscrit !
      Ca nous renvoie aux périodes de rentrées pendant le collège, quand on avait hâte de connaitre la liste de nos futurs camarades de classe !

      • Jordan 20/08/2018 Répondre

        🙂 C’est complètement ça !
        A nos futurs échanges.. Bonne journée à toi!

        Jordan

    • Ben 17/08/2018 Répondre

      Bonjour Jordan, Nicolas, comment avez-vous fait pour vous inscrire via l’inscription privée ? Merci 🙂

    • Séb 17/08/2018 Répondre

      Comment as-tu fait Jordan? Quel est le tarif cette année?

      • Jordan 20/08/2018 Répondre

        Salut Seb,
        Il faut déjà être client pour bénéficier des inscriptions privées !
        Jordan

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*