Le bitcoin entre dans une zone de panique baissière

Il y a 7 jours, je suis arrivé au
Club Med avec un Duster que l’on
nous a gentiment prêté.

Sur le parking, j’étais littéralement
cerné de voitures de luxe.

** On aurait dit le rendez-vous annuel
des Porschistes de France **

Mais ce qui m’a le plus surpris,
ce sont les membres du club med qui
se sont rués vers les Porsches pour
prendre en charge les clients.

On aurait dit des pots de miels sur
lesquels s’affairaient des milliers d’abeilles.

** Apparemment, le Duster ne ressemblait
pas vraiment à un pot de miel **

Car aucun des « GO » (Gentils
organisateurs) n’est venu nous accueillir.

Pourtant, chaque client a déboursé le même
prix pour sa semaine de vacances
(probablement le prix du Duster).

Pour que ce comportement soit aussi flagrant,
je me suis dit qu’il devait il y avoir
des consignes spécifiques du genre :

– « Les gars, vous gérez tout ce qui brille
en 1er, ce sont les plus exigeants,
pour les autres vous voyez après ».

Si ce n’est pas le cas, cela traduit
un énorme biais comportemental basé
sur l’apparence.

Et dans ce cas, la scène était une énorme
caricature grâce à cet attroupement de porches.

** Mais l’histoire ne s’arrête pas là **

On pensait être passé complètement inaperçu,
les fantômes du parking du Club Med, pourtant…

…1h plutard quand nous nous sommes présentés
à la location de ski, la petite équipe
en charge avait une vue panoramique sur le parking.

Et ils avaient observé toute la scène
(ce qui les a bien divertit), et ils
nous ont chaudement accueilli !

** Moralité **
Si l’on veut marquer l’esprit des gens,
il faut simplement être différent du
contexte dans lequel on évolue.

Les vraies connexions humaines et les
meilleurs souvenirs naissent souvent
de situations décalées et humaines.


** Quel rapport avec la bourse ? **

Demandez à n’importe qui dans votre
entourage ce qu’est un bon trader.

La réponse sera souvent une régurgitation
d’idées reçues transmises par les films,
les romans, et la presse à sensation :

– Un trader doit être en mesure
de garder son sang froid

– Un trader doit risquer gros
pour gagner gros

– Un trader n’a pas d’émotion,
il méprise tout… et tout le monde

– Etc

Pourtant il existe une toute autre nature
de trader qui évolue dans ce même monde.

** Il s’agit de vous et moi **

– Nous avons des valeurs humaines fortes qui
sont centrées sur des choses simples et
essentielles (famille, le temps libre,
le partage, les expériences de vie)

– Nous sommes conscients de nos faiblesses
d’humain, et nous mettons en place des
gardes fous pour éviter l’ascenseur émotionnel
sur les marchés financiers

– Nous gérons notre risque avant de
penser à nos gains, cela afin de préserver
notre capital en priorité

Toutes ces valeurs, je tente de vous
les transmettre chaque semaine dans
la vidéo du samedi.

Bon visionnage
Cédric Froment

10 Commentaires

  1. Dedessuslemoutier Stephan 21/03/2018 Répondre

    Merci Cédric, restez comme vous êtes. Aider son prochain, rien de plus valeureux avec une honnêteté sans pareille, quoi de mieux.
    Reste à voir que ceux qui vous ‘aime’… vous suivent 😉
    Stf le Belge

  2. alain 18/03/2018 Répondre

    Merci Cédric pour les conseils que tu arrives à nous donner même en étant en vacances.
    Bravo pour cet esprit!!

  3. Philippe Dugied 18/03/2018 Répondre

    Bonjour Cédric,
    J’ai lu dans une autre de vos vidéos que vous fuyiez le day trading. Pourquoi dans cette video parlez-vous de dayly ? Est-ce uniquement pour montrer des patterns théoriquement intéressantes juste pour l’observation ?
    Merci pour vos vidéos et bon ski.
    Philippe

    • Cécilia 18/03/2018 Répondre

      Le “daily” dont parle Cédric est une unité de temps (“jour”), sur laquelle il observe les figures qui s’y forment, afin de mettre en oeuvre des stratégies et tactiques.
      Le “day trading” est une stratégie en soi, un choix de genre de trading, qui consiste à entrer et à sortir de position au sein de la même journée, et du moins avant la clôture, que la position soit perdante ou gagnante.

  4. gilles 18/03/2018 Répondre

    bonjour Cédric
    dommage qu’on ne se soit pas croisé ou alors dans l’anonymat sur les pistes, j’était à Peisey-vallandry toute la semaine jusqu’à samedi
    bon surf et bonne neige il doit neiger en ce moment
    gilles

  5. lila 17/03/2018 Répondre

    Bonjour Cedric,
    Merci beaucoup pour le partage et surtout pour votre esprit et humanité. Je ne connais rien à la bourse et je n’ai jamais fais de trade ou acheté des actions sauf quand j’avais investis avec ma banque et que je me suis rendue compte plusieurs années après que mon capital diminuait et décidé de fermer ce placement. Mais ces dernières semaines je me suis surprise à attendre et a suivre votre vidéo avec grand plaisir d’ailleurs surtout pour le bitcoin que j’ai envie d’avoir en investissement, je n’ai pas envie de rater le coche comme je l’ai fais en 98. J’attend donc le feu vert et voulais just vous remercier. Je viens de déménager de Johannesburg pour Nice et me demande souvent comment est la vie à Maurice ou plutôt si vous avez le sentiment d’être loin de tout comme j’avais à Joburg??? Bonnes vacances sur les pentes neigeuses…

  6. Prénat 17/03/2018 Répondre

    Je suis réconforté de voir qu’un jeune comme Cedric a la tête bien vissée sur les épaules.
    Xavier

  7. hennequin 17/03/2018 Répondre

    Bonjour Cédric
    Est-ce que l’on doit vendre maintenant et attendre une hausse pour racheter. Ou tout simplement attendre une éventuelle hausse. Que me conseilles-tu ?
    Cordialement
    Murielle

  8. FRANCOIS 17/03/2018 Répondre

    Ecoute Cédric.

    J’avoue avec cet écrit que là tu as marqué des points avec moi. J’y trouve des valeurs humanistes et celles là pour moi elles sont sans prix. Les surfeurs sont très souvent comme cela et c’est esprit que j’admire au plus haut point.

    Je te suis depuis fin décembre chaque samedi, j’ai admiré ton courage en pleine euphorie sur le Bitcoin. Je ne t’ai malheureusement pas cru et j’ai jamais débouclé mes positions mais forcé de reconnaitre que tu as eu raison et que j’ai eu tord.

    Je ne pense pas pouvoir m’inscrire à ton école (Car je suis la seule source de revenu à la maison) mais je pense que ma femme s’y inscrira (Elle ne travaille pas et justement elle cherche une source de revenu).

    Au plaisir de te rencontrer un jour car j’ai été sincèrement touché par cet écrit

  9. AP H. 17/03/2018 Répondre

    Bonjour Cédric,
    Une fois encore merci pour votre partage, tant pour les commentaires relatifs aux Marchés que pour celui de votre bel esprit.
    Bon et beau séjour sur les pentes enneigées,
    Anne-Patricia

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*